Verdict d’un des procès suite à la manifestation de Stalingrad à Paris après l’assassinat de Rémi

Vendredi dernier, passait en procès un camarade suite à la manifestation du 2 novembre, place Stalingrad, pour protester contre la mort de Rémi Fraisse. Le verdict est tombé. Il est très lourd.

8 mois de prison ferme sans mandat de dépôt.

Dans une ambiance beaucoup moins fliquée que la dernière fois, un camarade a été condamné pour :

  • « Le fait pour une personne de participer sciemment à un groupement, même formé de façon temporaire, en vue de la préparation, caractérisée par un ou plusieurs faits matériels, de violences volontaires contre les personnes ou de destructions ou dégradations de biens »
    En langage commun : venir à une manif interdite
  • « La détention ou le transport de substances ou produit incendiaires ou explosif en vue de la préparation de destruction, dégradation ou détérioration dangereuse ou d’une atteinte aux personnes »
    En langage commun : être en possession de deux bouteilles d’acide, dont une dans les mains ainsi que d’un rouleau d’aluminium et de bouts d’alu dans les poches.

Ces deux chefs d’inculpation sont punis chacun au maximum d’un an de prison et 15000€ d’amende

La proc a demandé 1 an dont six mois fermes sans mandat. Le juge Brunaud l’a donc condamné à 8 mois de prison ferme sans mandat de dépôt.

Le camarade semblait content qu’on vienne exprimer notre solidarité même si nous étions trop peu nombreu-ses-x.

Ni juges, ni prisons n’arrêteront nos rebellions !

Repris d’un article d’Indymedia Nantes

Localisation : 1er arrondissement

À lire également...