Uniformes policiers et militaires avec customisations perso (insignes ou écussons extrême-droite) : soyez vigilants

Le 28 mars dernier, à Montpellier, photo d’un policier -avec son N° Matricule - portant sur son uniforme un écusson inspiré extrême-droite. D’autres photos, cas et précédents similaires (des policiers, des militaires). Décryptage du message indiqué par ces « fantaisies » non-réglementaires. Ces insignes proviennent de sites d’achat en ligne destinés aux forces de l’ordre, commerce qui rapporte ....

« Depuis » plusieurs années, on voit des policiers ainsi que des militaires arborer sur leurs uniformes des "customisations persos". Ce qui est bien sûr formellement interdit par le règlement ! Evidemment, s’il s’agissait de décorations comme une fleur au bout du tonfa, le drapeau multicolore Peace sur le casque ou un autocollant triangle rouge , emblème de l’antifascisme, beaucoup de nos lecteurs et amis manifestants n’y trouveraient rien à redire.

Mais en fait, il y a de quoi s’inquiéter : il s’agit de "fantaisies", écussons, insignes, etc, qui véhiculent des messages très orientés : vers l’extrême-droite.
Têtes de mort façon Punisher, le Vengeur solitaire et expéditif. Des devises prônant la même justice plus que sommaire et des exécutions. Des avertissements visant antifascistes, anarchistes, arabes, musulmans, contestataires divers, etc. leur promettant de leur faire un mauvais sort. Des insignes royalistes-nationalistes, comme la fleur de lys.

A quand des écussons avec la croix gammée ou celtique, ou la flamme du FN et ses slogans, ou des devises hitlériennes ?

On le sait, dans ces milieux policiers ou militaires, l’influence de l’extrême-droite est importante : l’apparition récurrente de ces "fantaisies" est un aspect de cette gangrène fascisante.
Oui, il convient de faire des rappels au règlement aux "force de l’ordre", à leurs hiérarchies , des rappels de leur obligation de neutralité dans l’exercice de leurs fonctions, comme pour tout agent de la Fonction Publique .
Rappel aussi de la déontologie qu’ils se doivent de respecter : la moindre des choses étant par exemple, de ne pas véhiculer des messages haineux, racistes, ni des menaces, ni des idées liées au fascisme. Ces "forces de l’ordre" sont tout de même, en principe, destinées à la protection des personnes et des lois et non pas à l’inverse...

(...)

Rappel : il est tout à fait légal de photographier et filmer des policiers ou militaires dans l’exercice de leur fonction et de noter leur numéro de matricule ou de régiment, lors d’une manifestation par exemple ou lors de toute autre intervention et présence sur la voie publique...

Lire la suite sur Le Pressoir

Publiez !

Comment publier sur Paris-luttes.info ?

Paris-luttes.info est ouvert à la publication. La proposition d'article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail paris-luttes-infos chez riseup.net

}