Cinéma libre, bricolé et émancipateur et salon de la MER.

« Grand match amical de ping-pong » les 7, 8 et 9 décembre à la parole errante avec les collectifs Synaps, Cinéma Voyageur, Regarde à Vue, Ozho Naayé et Précipité et la participation de la Maison des Ecritures et des Revues.

Nous cherchons des alternatives aux circuits commerciaux en créant des hébergements de vidéos libres, en installant des projections hors des salles de cinéma, en réalisant des objets seul.e ou à plusieurs dans une tentative d’horizontalité. Pour ce week-end, la Maison des Ecritures et des Revues se joint à nous, afin de rendre lien et sens entre ce que nous tournons, montons, écrivons, photographions et publions.
Parce que être à la Parole Errante n’est pas anodin, parce que nous travaillons de façon précaire à nos objets, parce que nos thèmes se coupent et se découpent, parfois jusqu’au cisaillement.

JPEG - 444.6 ko

VENDREDI SOIR // Sexualités

À partir de 19h30 : Repas à prix libre, buvette.
20h30 : Projection discussion autour des films :

Emmanuel dans le désert (32min) "Quand le vernis rose s’écaille à cause de la terre bêchée, comment expérimenter une homosexualité à la fois radicale et rurale ? Comment réinventer sa sexualité au milieu d’un désert ?"

Yes we fuck (1h). "Six histoires autour de la sexualité et des diversités fonctionnelles, des histoires réelles et variées où le sexe est transformé en arme réjouissante au service aussi bien des personnes que des droits collectifs. Ce projet montre aussi bien ce que la sexualité peut apporter aux personnes avec des diversités fonctionnelles que comment la réalité des diversités fonctionnelles peut contribuer à la sexualité humaine."

JPEG - 3 Mo

Entrée et bouffe à prix libre en soutien au Cinéma Voyageur et à Synaps.

SAMEDI APRÈM / Territoires en luttes

13h : Café discut’ autour du Cinéma Voyageur et Synaps Collectif Audiovisuel

14h :Projection de "Pas Res Nos Aresta" (64min) "À l’ère de la transition énergétique pour la soi-disant croissance verte, RTE tente de s’approprier les terres de deux jeunes agriculteurs, à Saint-Victor dans le Sud-Aveyron, pour implanter un transformateur électrique de sept hectares. Ce transformateur redistribuerait sur le réseau international du commerce de l’énergie, la production de 1000 éoliennes en construction sur les crêtes de la région. Alors que la municipalité de Saint-Victor et la majorité des habitants sont contre le projet ; les machines invasives de RTE et des promoteurs avancent, appuyées par les services de l’État. Au premier jour de l’hiver 2014, une cabane nommée l’Amassada se dresse sur les terres convoitées. Les rencontres, les liens, les résistances s’étendent et s’intensifient. Nous sommes au futur, voici les éléments qui se défendent aujourd’hui."

Le film sera précédé par des courts métrages de Primitivi sur les luttes actuelles liées à la rénovation urbaine à Marseille. et s’en suivra une discussion croisé autour de l’Amassada en La plaine à Marseille.

JPEG - 111.8 ko

16h : Projection de "L’art du dehors" (32min) de Julie Go. "Histoire d’une alternative menée par des peintres un peu fous : l’Atelier du Non-faire. A travers l’histoire d’un lieu, un récit sur la façon dont notre société détruit ses « improductifs » mais aussi sur la création comme moyen de résistance." - Discussion avec des membres d’un Groupe d’Entraide Mutuel et d’autres invité-e-s.

17h : Projection de "Be Jam Be "(85min) de Cyprien Ponson et Caroline Parietti. "Au Sarawak, l’un des deux états malais de l’île de Bornéo, « ceux de l’amont des rivières » sont les premiers touchés par la déforestation massive des forêts. Les Penan, naguère nomades, sont aujourd’hui dans le cœur du tourbillon : comment continuer à vivre quand tout s’effrite autour de soi, quand le paysage qui donne sens à l’existence disparaît entraînant avec lui langue, pratiques, esprits ? - Peng et Tepeket, chasseurs-conteurs, se confrontent à l’arrivée d’une compagnie de déboisement, une de plus sur les territoires penan déjà bien abîmés. Jalung, le guide, trace le chemin du film : « amé Penan, nous les Penan ». Ensemble, la communauté se raconte à nous dans la lutte à la mort. L’apocalypse, c’est la fin d’un monde -l’amorce d’un nouveau. Le film, traversé par le chant de ceux qui se refusent cependant à abdiquer, raconte l’intime entremêlement de la vie douce à la lutte qui fait rage à l’ombre des grands arbres, et dessine les lignes de résistance des uns et des autres."
Débat avec les réalisateurs et d’autres invités.

JPEG - 385.6 ko

SAMEDI SOIR / Concerts de soutien au Cinéma Voyageur

À partir de 20h : Repas à prix libre

DéTourneMent "Nous avons besoin de lieu pour habiter le monde" en live
Celsius ciné concert rock psyché - Paname
Petra pied de biche - Cold Groove en français - Amiens
Dernier Futur - Punk rock - Lyon

JPEG - 117.8 ko

Entrée et bouffe à prix libre en soutien au Cinéma Voyageur et à Synaps.

DIMANCHE APREM Salon du livre et de la revue de la MER / Carte blanche à Précipité / Ozho Naayé

De 14h à 17h : Salon du livre et de la revue de la MER

Après un premier événement organisé au printemps avec d’autres maisons d’éditions et revues proches dans la lettre autant que l’esprit – intitulé Un Dimanche à la MER, la Maison des écritures et des revues se joint aux collectifs audiovisuels habitant les autres espaces de la Parole errante pour un grand week-end de projections, discussions, concerts, lectures, installations, avec de magnifiques tables de presse, DVD, livres et revues ! Viens nombreux.

17h : Précipité en vol

Projection "d’A priori Sauvage" (24 mins) de Romain André. "La nuit, des fouines rôdent en ville.
Jean-Marc, promeneur solitaire et insomniaque s’en inquiète auprès de la mairie.
Aurélie, une employée municipale, tente de l’apaiser par voie électronique ; elle prend cette histoire très à cœur."
Discussion avec le réal + invités - organisée par la revue Jef Klak ;

Présentation du Local Précipité.

Projection de "Başka bir dağ, Une autre montagne" (82 min) de Noémi Aubry et Anouck Mangeat. « Si l’un de tes yeux pleure, l’autre ne peut rire ». A Istanbul, Burcu, Sinem et Ergül vivent avec cet oeil qui pleure pendant que le Kurdistan de Turquie s’embrase. Femmes kurdes, mères, féministes, elles racontent leurs combats d’aujourd’hui aux années de dictature militaire après 1980, contre le nationalisme, la guerre, le patriarcat. Discussion avec les réals.une autre montagne

JPEG - 11.4 ko

20h30 : Apéro / jam accoustique de musique anatolienne

EVENEMENTS À PRIX LIBRE - BUVETTE ET RESTAURATION SUR PLACE
En continu : visionnage des DVD de Regarde A Vue, distro du Cinéma Voyageur, écoutes sonores en transat, tables d’éditeurs et de revues.

Télécharger le programme complet :

PDF - 373.4 ko

http://laparoleerrantedemain.org/
http://cinema-voyageur.org/
http://synaps-audiovisuel.fr/
http://regardeavue.com/

Publiez !

Comment publier sur Paris-luttes.info ?

Paris-luttes.info est ouvert à la publication. La proposition d'article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail paris-luttes-infos chez riseup.net

}