Soutien aux grévistes du nettoyage à la gare d’Austerlitz !

Les salariés de la société Laser [1] (sous-traitant de la SNCF) sont en grève depuis le 6 janvier. Ils ont besoin de soutien. Il y a un rassemblement tous les matins à 8H30 devant la voie 21 des grandes lignes de la gare d’Austerlitz.

Pressions, menaces physiques, tentatives de casser la grève, les travailleuses et travailleurs en lutte ont besoin de soutien. Face au trio SNCF-Laser-CFDT les grévistes appellent cheminots, usagers et solidaires à venir les soutenir tous les matins.

Pour soutenir les grévistes, vous pouvez participer à la caisse de grève en envoyant un chèque à :
Syndicat des travailleurs du rail
Solidaires, unitaires et démocratiques
Région de Paris Rive Gauche
1 rue Georges Duhamel
75015 Paris
avec mention au dos du chèque : Solidarité grévistes Laser
(La caisse de grève sert à tous les travailleurs en grève, syndiqués ou non)

Dans leur dernier tract, SUD Rail précisait :

Le 13 janvier 2014 direction de LASER le 13 janvier 2014 ont eu l’ordre de la direction SNCF de ne pas négocier sur le cahier revendicatif, par contre, ils ont eu l’autorisation de la direction SNCF de tripler les salaires de trois délégués CFDT à 4900 euros alors que le reste des salariés touchent des cacahuètes.
LASER fait la « sourde oreille » avec la complicité de l’encadrement SNCF ainsi que les délégués CFDT pour briser la grève. Leur seule réponse est de faire appel à la police ainsi qu’à des huissiers à l’encontre des grévistes.

Sur les violences physiques contre les grévistes :

Un délégué CFDT a frappé trois grévistes, deux femmes et un homme. Il aurait bousculé les deux femmes avec son balai, avant de les frapper. Il a insulté et a provoqué l’ensemble des grévistes. Une plainte a été déposée a son encontre, ce délégué n’a pas accepté de voir ses collègues en grève pour l’intérêt de l’ensemble des salariés.

Extrait du tract diffusé en gare d’Austerlitz :

"La direction LASER fait la sourde oreille avec la complicité de l’encadrement SNCF ainsi que des délégués CFDT pour briser la grève. Leur seule réponse est de faire appel à la police ainsi qu’à des huissiers à l’encontre des grévistes.

Salariés de LASER, salariés des entreprises de nettoyage, cheminots ou voyageurs, salariés des clients des entreprises de nettoyage, militants syndicaux, associatifs, unissons-nous, soyons solidaires pour gagner tous ensemble !

Nous (salariés de France et de Navarre, d’Europe, d’Afrique, d’Amérique du Nord, du Sud, …) nous pourrions construire un monde meilleur : ce serait ni le mien, ni le tien, ce serait le nôtre.

Commençons par changer le monde du nettoyage, autrement dit la marche juste au-dessus de l’esclavage.

Aujourd’hui c’est notre patron LASER : un patron du nettoyage (parmi tant d’autres) qui se comporte comme un négrier des temps modernes : travailler plus, gagner moins et y perdre la santé. La société familiale LASER accepte des marchés au moins-disant (plusieurs RATP/SNCF /hôpitaux/bureaux) dans toute la France) ; au terme de leur négociation scélérate, clients et fournisseurs se réjouissent puisque c’est nous, salariés qui ne sommes pas respectés par la direction et les responsables des sites.
En effet, c’est nous qui sommes victimes d’une charge de travail très importante, et nous qui subissons mal de dos, de jambes, de bras, harcèlement, menaces, ainsi que des insultes tous les jours par les responsables de sites.

A la SNCF gare d’Austerlitz/Paris comme ailleurs, notre patron (LASER) traite ses salarié(e)s comme des esclaves : charge de travail exorbitante, moins d’heures de travail payées, moins d’effectifs. Nous avons une charge de travail très importante.
De plus, le patron ne veut pas remplacer les 7 personnes qui sont parties. Nous refusons cette augmentation de charge de travail, depuis plusieurs années et nous supportons depuis longtemps un accroissement de 60 % de notre charge de travail, sans moyens supplémentaires (heures sup., effectifs sup.) ; lorsque nous protestons, nous subissons des brimades et pressions en tout genre.

La seule réponse de la part de la direction SNCF est de menacer les grévistes avec l’aide de la police et des huissiers au lieu de faire pression sur la société LASER afin de se poser autour d’une table ronde et de répondre aux revendications des grévistes qui sont :

  • le remplacement de tous les salariés qui sont partis.
  • le passage des temps partiel à des plein temps.
  • arrêter les délégués CFDT qui font 15 heures par jour dans le but de briser la grève et qui ont déjà d’avance un salaire de 4900 euros par mois.
  • arrêter de faire appel à des intérimaires et des agents extérieurs à l’entreprise LASER afin d’effectuer le travail à la place des grévistes.

Or ces intérimaires et agents n’ont aucun droit de faire le boulot des grévistes à leur place mais ils le font avec la complicité de la SNCF, pôle de qualité à la gare d’Austerlitz.

Dites « non » tous ensemble, agents de nettoyage, cheminots et voyageurs et commerçant ! L’esclavage c’est fini !
Frottez, frottez, il faut payer tous ensemble pour gagner notre dignité et préserver notre santé.

Autrement, nous pourrions exiger de nos syndicats réciproques qu’ils renégocient la convention collective de la manutention ferroviaire, pour l’améliorer au mieux sur la base des revendications ci-dessus, dans un esprit de justice, d’égalité et de fraternité.

SOUTENEZ NOTRE ACTION, SOUTENEZ NOS REVENDICATIONS, FAITES EN SORTE QUELLES DEVIENNENT LESTRES !

Extrait des principales revendications des grévistes :

  • Mettre à jour les qualifications pour l’ensemble des salariés avec notamment le passage a plein temps des contrats.
  • Augmentation pour tous de 1,50 euros par heure.

Les grévistes sont déterminés et ceci jusqu’à ce qu’ils aient obtenu satisfaction de leurs revendications.

SALARIÉS, CHEMINOTS,

VOYAGEURS SOYEZ SOLIDAIRES AVEC LES GRÉVISTES DE LA SOCIÉTÉ LASER À LA GARE D’AUSTERLITZ !!

Mots-clefs : grève | SNCF
Localisation : 13e arrondissement

À lire également...