Paris 18 : [vidéo] Situation des réfugiés au pied de la mairie

Depuis le vendredi 4 sept, environ 80 réfugiés dorment au pied de la mairie du 18e (métro Jules Joffrin). Tout le week-end, il était interdit de leur amener des couvertures, bâches... La mairie attend qu’ils partent d’eux-mêmes mais ils sont toujours là et disent qu’ils partiront seulement quand elle les entendra.

On peut voir aussi l’« interview de Gérald Briant (7 septembre), l’adjoint au maire PCF, qui affirme que ces décisions sont le fait de la préfecture et du gouvernement. Il se dit quant à lui en faveur des luttes et des occupations des réfugiés, bien que... pas devant sa mairie...! »

Tiré de ce blog

En effet, il rejette la faute sur la préfecture / gouvernement

Je lui rappelle que la mairie de la Courneuve, PCF, vient d’expulser un bidonville. Suite à l’expulsion (...) fin août, environ 80 familles Rroms et des familles ivoiriennes d’un squat voisin, également expulsés, sont allées s’installer dans le parc devant ... la mairie.

Je lui rappelle aussi que la mairie de Saint-Ouen, lorsqu’elle était acquise au Front de Gauche (coalition sociaux-démocrate dont fait partie le PCF) a expulsé des camps de Rroms et foyers de travailleurs/travailleuses, étudiantEs.

Ces exemples ne sont pas exhaustifs.

Les migrantEs devant la mairie du 18e créent une division entre migrantEs, ceux et celles d’Austerlitz

Si je suis son raisonnement les migrantEs sont dans la merde à cause ... des migrantEs !

Les migrantEs sont toujours sous les ponts près de la Gare Austerlitz. Ce n’est pas la faute à d’autres migrantEs qui auraient une priorité, inventée de toutes pièces. Les migrantEs sont sous les ponts depuis plus d’un an à cause des politiques de logement et politiques migratoires.

Donc la lutte des migrantEs dans le 18e n’empêche en rien celle des migrantEs dans le 13e. Je dirais même au contraire, leur convergence ne ferait qu’augmenter leurs forces. Et peut-être faire pencher le rapport de force dans leurs sens :

Des papiers pour tous et toutes

Des logements pour tous et toutes

Mais aussi la fin des frontières et de la propriété privée !

Localisation : 18e arrondissement

À lire également...