Semaine antifasciste à Tolbiac.

Face à la recrudescence de la présence des groupes d’extrême droite dans nos facs, la bibliothèque autogérée de Tolbiac, conjointement avec les organisations de la semaine antifasciste à Nanterre et le siamo sorbonne, décide d’organiser une semaine antifasciste sur Tolbiac du 18 au 22 novembre.

Programme :


Lundi 18 novembre de 18h à 20h30
 : conférence sur l’extrême droite contemporaine et sa cartographie avec le collectif LA HORDE Salle B1402

Mercredi 20 novembre : Projection du documentaire The Antifascists suivi d’une discussion. C1502

Vendredi 22 novembre
 : Liens entre les mouvements antiraciste et antifasciste dans les années 1930 - 17h-20h30 salle B1402

Face à la recrudescence de la présence des groupes d’extrême droite dans nos facs, la bibliothèque autogérée de Tolbiac, conjointement avec les organisations de la semaine antifasciste à Nanterre et le Siamo Sorbonne, décide d’organiser une semaine antifasciste sur Tolbiac du 18 au 22 novembre.
Au programme, une conférence, le 18 novembre avec le collectif la horde, sur l’extrême droite française contemporaine à partir de sa cartographie et une projection du documentaire The Antifascists.

Sur nos facs, l’extrême droite tente une percée.
À l’université de Nanterre, les Zouaves, un groupuscule d’extrême droite ultraviolent, se sont attaqué à un étudiant de l’université. La raison : un simple « regard de travers », qui lui vaudra un séjour à l’hôpital.
À Tolbiac, à la Sorbonne, à Assas, comme à Nanterre, la Cocarde, groupe d’extrême droite, connu pour ses sorties racistes, sexistes, antisémites et islamophobes, tente d’imposer sa présence, quitte à user de la force quand cette dernière est refusée par les étudiant·e·s.
Les escapades de la Cocarde au sein du centre PMF Tolbiac s’étant intensifiées, du fait d’un important tractage dans la fosse, se soldant néanmoins presque toujours par une exclusion du centre afin de ne pas troubler l’ordre et le calme nécessaire à l’étude. Le même cas de figure se pose à l’université Paris X Nanterre, en effet, lors des élections, la Cocarde Nanterre a effectué plusieurs tractages afin de se faire connaître, multipliant les attaques envers les syndicats et collectifs antifascistes.

Face à la présence de plus en plus forte et assumée de l’extrême droite sur nos campus universitaires, il est nécessaire de s’organiser.

Nous tiendrons des tables les deux prochaines semaines dans la fosse de Tolbiac en proposant des contenus variés sur les luttes et théories antifascistes ainsi qu’un contenu antiraciste et anticolonial.

Le programme fixe et les salles seront affichés en fin de semaine. N’hésitez pas à venir en B906 pour plus d’informations.

Mots-clefs : projection | débat

À lire également...