Résultat de l’audience du juge de l’exécution de Bobigny pour le squat de Bagnolet

Venez nous rencontrer au squat au 124 avenue Gallieni à Bagnolet ! L’AG se tient tous les samedi à 18h30 au 2e étage du bâtiment.

Ce mercredi 26 mars à 10 H

Le Collectif des Baras était devant le JEX (Juge de l’exécution) ce matin.
Ce juge peut donner des délais en raison notamment de la situation des personnes quand un propriétaire a obtenu une expulsion.
Or ce matin, on nous a accusé de faire une tribune politique qui n’a rien à voir avec du droit et que la situation des Baras et des familles roms qui habitent le squat du 124 ave Gallieni à Bagnolet ne fait pas le poids face au droit de propriété de l’entreprise Emerson.

la décision sera rendue le 9 avril

En attendant la décision, nous allons multiplier les manifestations, rassemblements et rencontres afin que les occupants ne soient pas expulsés et mis tout simplement à la rue sans solution de logement.
Venez nous rencontrer au squat au 124 avenue Gallieni à Bagnolet ! L’AG se tient tous les samedi à 18h30 au 2e étage du bâtiment.

Le Collectif des Baras
Non aux expultions ! Régulartisations des sans-papiers !

Contre l’expulsion du squat du Collectif des Baras

Majoritairement, on vivait en Libye depuis de très nombreuses années où on travaillait dans le bâtiment, le gardiennage... puis la guerre nous a forcés à partir. On est arrivé en Europe sans rien.

Parmi les 300 personnes du Collectif des Baras, certains occupent une maison située avenue du Pdt Wilson à Montreuil, dont le propriétaire, la Fondation pour la Recherche Médicale a obtenu l’expulsion à partir d’avril 2014.
D’autres occupent un bâtiment, avec des familles roumaines et maliennes également à la rue, situé 124 avenue Galliéni à Bagnolet.
Bien qu’étant vide et sans projet réel, le propriétaire, l’entreprise
Emerson a obtenu l’expulsion sans aucun délai pour les habitants
(décision du TI de Pantin du 3 février 2014). Dans quelques jours ou semaines, nous serons à nouveau à la rue (avec 7 enfants, dont un bébé).

Nous demandons à la préfecture et au gouvernement de bloquer cette expulsion imminente ainsi que des papiers pour travailler et circuler librement !

Appel à toutes les personnes, les associations et les élu-e-s pour nous soutenir et venir nous rencontrer rapidement !

Nous voulons des lieux pour vivre, pour nous organiser et nous les prendrons !

Les derniers articles en soutiens au Baras :

Mots-clefs : sans-papiers | expulsions | procès
Localisation : Bagnolet

À lire également...