Le collège Robert Doisneau (XXe), toujours en grève lundi

Suite à la grève suivie par la majorité du personnel Jeudi et Vendredi pour le maintien dans l’établissement et à temps plein de notre collègue Nesria Khennache, arrivée en fin de contrat. Nous serons reçus lundi 3 février au rectorat, 94 avenue Gambetta, à 13h. Un rassemblement aura lieu devant le rectorat pendant qu’une délégation est reçue.

Lundi 3 février

Une banderole « Réemploi à temps plein de notre collègue ! Ici comme ailleurs, non à la précarité » a été accrochée sur la façade.

Dimanche 2 février

Les dernières nouvelles de l’AG,

Lettre aux parents d’élèves

Une majorité de personnels (enseignants et vie scolaire) étaient en grève jeudi 30 et vendredi 31 janvier, pour le maintien dans l’établissement et à temps plein de notre collègue Nesria Khennache, arrivée en fin de contrat. Vous connaissez les difficultés que rencontre le collège depuis la rentrée. Elles ne pourraient qu’être aggravées par le départ d’un pilier de l’établissement. Sans réponse du rectorat d’ici là, nous serons à nouveau en grève lundi 3 février, malgré ce que cela signifie en termes de perte de cours pour les élèves et de salaire pour les grévistes. Nous serons reçus lundi au rectorat, 94 avenue Gambetta, à 13h. Un rassemblement aura lieu devant le rectorat pendant qu’une délégation est reçue.

Les parents qui le souhaitent peuvent se joindre à nous.

Les personnels grévistes du collège Robert Doisneau

Jeudi 30 janvier

Aucune réponse satisfaisante, reconduction...

N’ayant aucune réponse satisfaisante de la part du rectorat, l’Assemblée Générale a voté la reconduction de la grève vendredi et le principe de la reconduction lundi.

Par ailleurs, un nombre significatif d’élèves du collège a décidé de ne pas rentrer ce matin au collège tant que notre collègue surveillante ne reviendrait pas.

Mercredi 29 janvier

La vraie vie des ZEP, c’est aussi ceci : des contrats toujours plus précaires !

Le collège Robert Doisneau situé dans le XXème arrondissement de Paris est un établissement classé en zone 5 et donc en ZEP.

Depuis le début de l’année scolaire, les enseignants et l’équipe de la vie scolaire ont alerté sur la baisse des moyens de surveillance et les difficultés rencontrées. À l’occasion d’une demande de rendez-vous le 18 octobre 2013 auprès des services du Rectorat sur ce sujet, ils ont notamment demandé que le contrat AED d’un pilier de l’établissement en poste 39 heures par semaine depuis six ans soit transformé en CDI comme la loi l’exige.

Aujourd’hui, 28 janvier, rien n’a été prévu. Cette mère de famille seule avec deux enfants à charge se retrouve sans emploi. Seul, un contrat encore plus précaire (CUI) d’un volume horaire moindre (20 heures annualisées) lui serait peut-être octroyé, sans garantie, le 3 février 2014 par Pôle Emploi.

En plus du mépris avec lequel ce personnel est traité, le rectorat fait preuve d’une négligence coupable vis-à-vis des difficultés que rencontre le collège — exprimées notamment par la grève du 19 novembre 2013 —, et qui seraient encore aggravées si aucune solution n’était trouvée.

Pour exprimer leur colère au Rectorat et leur soutien à leur collègue, les personnels du collège seront en grève à partir du jeudi 30 janvier 2014, dans l’objectif d’obtenir son maintien dans l’établissement sur un poste à temps plein.

Localisation : 20e arrondissement

À lire également...