Rassemblement vendredi 11 mai 17h pour Isamïl Deh, tué par la police nationale le 30 avril

Il était sans-papiers. Interdit de travailler, il vendait des bibelots aux touristes pour survivre. Il est mort à l’hôpital le mardi 1er mai.

Selon des témoignages recueillis par des proches un policier l’a fait tomber alors qu’il tentait d’échapper à une intervention au Château de Versailles le lundi 30 avril. Il a ensuite été frappé au sol par des policiers puis été emmené à l’hôpital où il est décédé le lendemain.

A l’initiative des collectifs de sans-papiers et des comités de familles victimes des violences policières, les collectifs et associations réunis dans la Marche des solidarités apportent tout leur soutien à la famille de Isamaïl Bokar Deh et lui expriment leurs condoléances.

Alors que les versions officielles propagent la thèse d’un accident, nous réclamons vérité et justice pour Isamïl Bokar Deh. Nous dénonçons les crimes commis par la police, l’organisation de l’impunité policière et la politique raciste et criminelle de chasse aux sans-papiers et migrantEs.

La mort d’Isamïl Bokar Deh nous révolte et rappelle à tous et toutes que cette politique tue, aux frontières comme dans nos quartiers.

Nous appelons à un rassemblement ce vendredi 11 mai à 17H00 au métro St Philippe du Roule (ligne 9) proche du ministère de l’intérieur pour mettre un terme à la politique raciste et criminelle du pouvoir et exiger la démission de Gérard Collomb.

Les collectifs de sans-papiers se rassembleront à 15H30, place de la République, pour un départ collectif.

Cette initiative est à l’appel des collectifs de sans papiers, du Collectif pour l’Avenir des Foyers (COPAF) et des organisateurs de la Marche des solidarités (Vies volées, Assemblée des blessés, Coordination antirep, Désarmons-les...)

Publiez !

Comment publier sur Paris-luttes.info ?

Paris-luttes.info est ouvert à la publication. La proposition d'article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail paris-luttes-infos chez riseup.net

}