Rassemblement de solidarité avec les palestinien-ne-s

Au 50e jour d’opérations militaires qui auront fait plus de 2.000 morts, majoritairement palestiniens, et dévasté la bande de Gaza, un cessez-le-feu a été déclaré ce mardi 26 août. Mais la solidarité avec les palestinien-ne-s ne doit pas s’arrêter aux spectaculaires agressions de l’armée israëlienne. Un rassemblement de soutien aux palestinien-ne-s est appelé ce dimanche 31 août à 15 h à République.

À l’entrée en vigueur du cessez-le-feu, mardi à 19 h, des tirs de joie ont résonné dans Gaza, alors que l’accord prévoit, selon le médiateur égyptien, un allégement du blocus imposé depuis 2006 par Israël et qui asphyxie 1,8 million de Gazaouis. L’Égypte a indiqué que les deux parties avaient accepté « un cessez-le-feu global et réciproque accompagné de l’ouverture simultanée des points de passage entre la bande de Gaza et Israël afin d’assurer l’entrée rapide de l’aide humanitaire, des secours et des moyens de reconstruction ».

L’accord permettra aussi « la poursuite des négociations indirectes, au Caire, entre les deux parties, sur les autres sujets dans un délai d’un mois après le début de la trêve ». Les Palestiniens ont affirmé maintes fois qu’ils ne signeraient pas sans une levée du blocus israélien de Gaza, alors que les Israéliens font, eux, de la démilitarisation de l’enclave une condition sine qua non. Tous les problèmes sont donc loin d’être réglés, et le bilan est lourd.

Outre les 2.143 morts et les 11.000 blessés, c’est l’ensemble des Gazaouis qui ont été affectés par la guerre : 475.000 personnes ont notamment été déplacées, trouvant refuge dans les abris de l’Onu, du gouvernement palestinien ou chez des proches. Par ailleurs, de même source, près de 55.000 maisons ont été touchées par les frappes israéliennes, dont au moins 17.200 totalement ou quasi totalement détruites.

Les voix palestiniennes et leurs soutiens appellent à un rassemblement dimanche 31 août place de la République, Face à l’inertie des structures politiques, face à l’hypocrisie politique sur la légitimité palestinienne, face à l’idéologie racialiste et colonisatrice sioniste, mobilisons, retrouvons nous ! Exigeons la levée du blocus, et manifestons notre soutien à la résistance palestinienne, en particulier sous ses formes auto-organisées. Mobilisons aussi pour la campagne B.D.S. : boycott, désinvestissement, sanctions contre l’État d’Israël !

Note

Source : évènement Facebook repris sur Démosphère (premiers signataires : GUPS (Union générale des étudiants de Palestine), PYM (Mouvement des Jeunes Palestiniens), UMD (Union Musulmane pour la Dignité), GP (Génération Palestine), Abpe Athis Paray Juvisy (Association des Musulmans des Portes de l’Essonne), Muslim United, ALI (campagne pour l’Abrogation des Lois islamophobes), islam & info, Action Terres du Monde, ...)

Mots-clefs : Palestine
Localisation : 10e arrondissement

À lire également...