Rafle à Boulogne : stop aux politiques racistes

Une rafle a été menée, ce mercredi 19 novembre au soir au Bois de Boulogne. Il semblerait d’après nos premières informations que les forces de l’ordre visaient essentiellement à trouver des travailleuses sans-papier.

Alors que les personnalités politiques socialistes de tous les niveaux, ministres, parlementaires, maires, se vantent quotidiennement de leurs bonnes intentions à l’égard des travailleuses du sexe qu’ils prétendent sauver via leurs soutiens aux associations abolitionnistes, nous constatons, une fois de plus, que la seule politique que mène ce gouvernement à l’égard des travailleuses du sexe est une politique répressive raciste incompatible avec l’émancipation des femmes et des travailleur-se-s.

Régulièrement, les autorités organisent de telles rafles sur les travailleur-se-s du sexe, dans le silence complice des associations abolitionnistes et des partis qui les soutiennent.

Face à ce silence, le STRASS ne cessera de dénoncer les expulsions de travailleur-se-s du sexe, et plus généralement les politiques répressives et racistes de l’État français.

Le STRASS exige également la libération immédiate des travailleuses du sexe arrêtées !

Stop aux expulsions ! Décriminalisation du travail sexuel !

à lire aussi sur le site du STRASS

PNG - 38.8 ko

Publiez !

Comment publier sur Paris-luttes.info ?

Paris-luttes.info est ouvert à la publication. La proposition d'article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail paris-luttes-infos chez riseup.net

}