Proletkult [groupe de lecture Période]

La prochaine séance du Groupe de lecture/revue Période (Paris) portera sur l’entretien avec Craig Brandist : « Langage, culture et politique en Russie révolutionnaire ».

Le bolchévisme a aussi été une politique culturelle. Celle-ci s’est avérée nécessaire du fait de la multiplicité de couches sociales, de nationalités opprimées et de populations semi-illettrées qu’il s’agissait d’unifier. Dans cet entretien fascinant, Craig Brandist développe l’ensemble des enjeux autour du lien entre hégémonie prolétarienne et politique de la culture et des langages. Du mouvement proletkult aux expérimentations de la jeune République soviétique avec le théâtre pour transformer la vie quotidienne, des impératifs éducatifs immédiats aux productions d’avant-garde, le bolchévisme a représenté le terrain fertile pour que puisse éclore une grande variété d’initiatives révolutionnaires sur le terrain de l’art et de la culture. Brandist nous initie également aux grandes questions polémiques d’hier et d’aujourd’hui, entre la réception soviétique du structuralisme et la dilution du concept gramscien d’hégémonie dans les élaborations postmodernes. Qu’il s’agisse de lutter contre le colonialisme linguistique ou de développer des contre-institutions de masse, la culture est bel et bien affaire de lutte des classes.

Lire le texte en intégralité

C’est Au Chat Noir (au sous-sol), mercredi 2 mai 2018 de 19h00 à 21h00,

76 rue Jean-Pierre Timbaud, dans le onzième arrondissement de Paris (Métro ③ Parmentier)

Depuis plus de 4 ans, la revue Période (revueperiode.net) mène un travail de publication, de traduction et de diffusion de textes théoriques issus de la tradition marxiste.

La revue s’inscrit dans une phase de redécouverte et de réappropriations du marxisme en France, d’un point de vue critique et ouvert.

Dans ce contexte, le revue a notamment mis au cœur de ses chantiers la publication des courants, auteurs et autrices non francophones, la (re)découverte de thématiques parfois sous-traitées dans le marxisme français (féminisme, antiracisme, études culturelles, écologie politique, questions esthétiques, opéraïsme, théories de la forme-valeur) et a enfin entrepris de revisiter des questions plus classiques liées à l’histoire du mouvement ouvrier ou à l’économie politique. Une collection Période a vu le jour aux Éditions Amsterdam avec la publication le 14 mars 2017 d’un ouvrage collectif : Pour un féminisme de la totalité.

Pour prolonger cette démarche, pour lire et discuter collectivement des travaux encore peu diffusés, un groupe de lecture s’est mis en place à Paris. Plutôt que de lire chacun•e individuellement, nous vous proposons d’initier une dynamique collective d’autoformation, dans un cadre qui ne soit pas étroitement académique mais informé à la fois par des démarches intellectuelles issues des nouvelles radicalités politiques et par les questions stratégiques posées aux courants anticapitalistes, Au Chat Noir, 76 rue Jean-Pierre Timbaud dans le 11e arrondissement de Paris.

Pour être informé•es des activités du groupe de lecture sur Paris : periodeparis@gmail.com

Si vous souhaitez participer à la mise sur pied d’un groupe de lecture dans votre ville ou dans votre université, n’hésitez pas à nous contacter : revueperiode@gmail.com

Localisation : 11e arrondissement

À lire également...