Pas de quartier pour Griveaux : round 3 !

Carnage à l’Unedic et à Pôle emploi à la Toussaint, Benjamin Griveaux dans le 12e au café Godfather à 18 h 30 le mercredi 6 novembre !
Après avoir été zappé dans le 20e et le 17e, revoilà Griveaux à la veille de se livrer à une nouvelle provocation dans le 12e.

Chômeurs, précaires, étudiants, lycéens, extraterrestres de Paris, de Gotham et leurs banlieues, Benjamin Griveaux est coresponsable de la terrifiante réforme de l’Assurance chômage entrée en application le jour des Morts, portée par tous les corbeaux de la REM et du gouvernement des pompes actionnariales. C’est dire la cruauté et le cynisme morbide de cet individu né à HEC, grandi dans le PS de la loi Travail avant de rejoindre les Arnault, les Cohn-Bendit, les BFM et les BAC de la REM
Éclairé par la philosophie du divin Joker, allons lui toucher un mot ce que pense de lui, de Pénicaud la DRH de Gotham city et de Macron le LBD du CAC le million de chômeurs dont les allocations ont commencé d’être laminées depuis le 1er novembre, avant d’être à nouveau amputées dès le printemps. De même, dans une surenchère fanatique de violence sociale, et de pur sadisme patronal, cette clique de croque-morts a durci jusqu’à la misère les conditions de rechargement et d’ouverture des droits des chômeurs.
Griveaux, ex-Unibail Ramco, trinque de joie avec Pénicaud en buvant des Danone et en levant des stock-options sur le corps des licenciés.
Dans le cadre de sa sinistre tournée des arrondissements parisiens, ce pantin-connecté de la startup nation sera au café Godfather (ah ah) le 6 novembre. Une élégance à minima, et une écologie parfaite en Gilet jaune, commande de lui couper l’accès à la Box de sorte qu’il ne puisse ajouter sa fuite poisseuse d’éléments de langage à un environnement cognitif déjà totalement pollué par La République du Medef et des BAC en marche.

À travers le personnage Griveaux, la férocité patronale se dévoile dans toute l’intensité de son travaillisme policier antipauvre. Il y a un Pinéra dans Macron comme il y a un carabinier dans Griveaux.
Soyons un grand chœur d’extraterrestres dans le 12e pour l’assourdir et recouvrir sous la musique des sphères jaunes sa toxique communication à base de promesses sécuritaires et de privatisation du logement social. Comme dit le Joker : « Quand je vois Griveaux je vois mon compte bancaire dans l’hyper rouge, moi bientôt fiché(e) à la Banque de France, et les jobs Uber à 1 euro et autres emplois carcéraux qui me pendent au nez. Alors je sors mon transpalette ».
Griveaux No pasara par le 12e
Griveaux nulle part. Joker, transpalette partout
RDV café Godfather, 41, allée Vivaldi dans le 12e à 18 h 30 le mercredi 6 novembre !

Localisation : 12e arrondissement

À lire également...