Paris : mais qui participe à la mise en place des caméras ? Une réponse pratique...

Revendications d’actions directes contre les entreprises participant au quadrillage numérique et au plan de vidéo-surveillance à Paris.

Dans la nuit du 11 au 12 février, dans la rue Carducci (XIXe), un utilitaire de l’entreprise « SPIE » est complètement parti en fumée.

Spie participe à l’industrie nucléaire, au quadrillage numérique de la fibre optique et à la mise en place technique du plan 1000 caméras de la mairie de Paris. Pour ces quelques raisons elle doit être attaquée partout et tout le temps.

La chasse aux collabos est ouverte !

Au passage un salut d’amour et de lutte aux compagnons en procès depuis le 3 février à la prison pour femmes de Korydallos. για την αναρχ ?α. !

Lu sur indymedia Nantes

Mais aussi

Dans la nuit du 6 au 7 février, une camionnette d’installation de la fibre optique remplie de matériel électrique a été entièrement calcinée rue des Alouettes (dans le XIXe)

Contre le quadrillage numérique, des caméras de surveillance à l’usage domestique d’internet qui appauvrit toujours plus nos vies et nos rapports.

PS : de l’entreprise Orange, nous avons aussi choisi cette camionnette précise car Orange exploite les prisonniers pour des salaires de merde avec lesquels ils pourront acheter des produits de merde dans un environnement de merde.

Le monde virtuel au feu !

Au feu ceux qui nous enferment !

Lu sur indymedia Nantes

Localisation : 19e arrondissement

À lire également...