Oui il y a des problèmes d’antisémitisme chez des pro-palestiniens

Ce texte est en réponse à des discussions que j’ai pu avoir et la goutte d’eau est un texte paru récemment qui nie l’antisémitisme profond dans les mouvements de soutien aux Palestiniens. Il dit, en substance, que cet antisémitisme n’existe que dans la tête des soutiens à l’État d’Israël.

Je suis Juif et je vais écrire mon ressenti sur les quelques manifs pro-palestiniennes de cet été. Pourtant, je ne suis pas très à l’aise avec les textes de « témoignages » ou qui « livrent un ressenti », j’ai plutôt tendance à privilégier les arguments généraux, mais je vais faire une entorse à ma règle.

J’ai été présent à cinq manifestations cet été en soutien aux Palestiniens. Je ne suis pas membre d’une organisation de soutien aux Palestiniens, notamment par manque de temps, quoi que je me sente sympathisant d’organisations comme Génération Palestine ou l’Union Juive Française pour la Paix (UJFP) [1].
Je suis assez sensible à cette question, notamment parce que tout le monde oblige les Juifs à avoir une position (vous pouvez pas imaginer, au collège et au lycée particulièrement, le nombre de fois où on m’a demandé de me justifier pour ce que faisait l’État d’Israël).
Vu qu’il faut faire son CV militant pro-palestinien pour avoir droit à la parole sur la question de l’antisémitisme (on croit rêver) : j’ai aussi participé à virer le Parti Anti-Sioniste [2] d’une manif pro-Gaza fin janvier 2009, je me suis déjà fait courser par quelques mecs de la Ligue de Défense Juive (LDJ) [3], j’ai participé à pas mal de manifs, de conférences etc, ce n’est pas pour me jeter des fleurs, je me permets juste de rassurer ceux et celles qui peuvent penser que je n’y connais rien ou que je suis pro-israélien.

Bon, comme je le disais, je ne suis pas là pour parler théorie, mais pour raconter ma vie, mon ressenti. Je ne parle pas au nom des autres, je ne vais pas faire dix mille citations dans tous les sens pour montrer au monde comment j’ai lu plein de livres.

Donc, ma première manif de cet été partait de Barbès, je ne me rappelle plus la date exacte, début juillet, c’était celle où il a plu hyper fort [4]. Je m’attendais pas à grand-chose, c’était rempli de monde ! C’était impressionnant et ça faisait plaisir. Il y avait quelques quenelles, un type était fier de faire un salut nazi, mais dans l’ensemble, ça allait.

Peu après je suis parti en vacances (où j’ai quand même été aux manifs locales pour Gaza, rassurons-nous), du coup j’ai suivi les affaires parisiennes de loin. À mon retour, on m’a dit que l’ambiance avait changé et qu’il y avait eu bagarre avec la LDJ, deux manifs dont l’interdiction a été bravée [5] et l’apparition d’un nouveau groupe plus ou moins ouvertement soralien [6] : la Gaza Firm. Qu’à une des manifs interdites, plusieurs croix gammées ont été taguées, des quenelles à gogo et grosses présence de soraliens.

Bon, arrive la manif suivante, je me dis que la présence de connards ne doit pas m’empêcher d’y aller. Je crois que c’était début août, quelque chose comme ça, là aussi il a plu, sur la fin [7]. Je vais donc, avec quelques camarades à Denfert.
Première chose que je vois : un type avec un ananas [8]. Ambiance. On cherche un cortège où aller, on remonte, on regarde passer le cortège, quatre types avec des t-shirts Dieudonné passent, derrière nous 5 keufs en civil. Re-ambiance. On décide de se mettre entre BDS [9] et l’UJFP. Bon, rapidement, on se rend compte que juste derrière il y a EuroPalestine (dont les militants font des quenelles en Palestine) et le PIR [10] (dont on connaît les positions, ou plutôt les non-positions, sur l’homophobie et sur l’antisémitisme).

Je me suis rarement senti aussi mal que dans cette manif. C’était festival de t-shirts avec des ananas, avec Dieudonné, des gens qui brandissent des ananas, qui font des quenelles, qui agitent des drapeaux français, j’en passe et des meilleures. Des camarades ont reconnu des gardes du corps de Dieudonné, sur le trottoir. Le top ça a été quand la Gaza Firm est passée.
Ensuite, j’ai retrouvé d’autres camarades, qui avaient vu des mecs jeter un ananas sur un type de Neturei Karta [11].
Bref, grosse ambiance.

La semaine suivante, c’est reparti pour une manif, avec un copain (juif) on décide de se retrouver avant pour y aller ensemble. Mais en discutant, ni lui ni moi n’avons très envie de nous retrouver dans le même entourage que la dernière fois. Finalement, nous n’y sommes pas allés.
Fin août, je suis quand même allé à un rassemblement à République, juste après la fin des bombardements sur Gaza.

Pourquoi je raconte tout ça ? Parce que si, pour certain-e-s, l’antisémitisme dans le mouvement de soutien aux Palestiniens c’est juste trois bolosses qui crient « mort aux juifs », grand bien leur fasse, mais ne venez pas nous dire, à nous, juifs, comment on doit le ressentir.
À cette manifestation, je me suis senti submergé, à certains moments, je me sentais mal, je tremblais. Il me semble, quand on est révolutionnaires, qu’on laisse la parole, en priorité, aux premier-e-s concerné-e-s par une oppression. Est-il normal de demander des « données objectives » pour justifier le ressenti de juifs quant à l’antisémitisme ? Il me semble aussi qu’il est assez malvenu pour une personne non-opprimée par quelque chose de dire qu’étant donné qu’on ne voit pas cette oppression, elle n’existe pas. Et qu’on ne vienne pas sortir « il n’y a pas d’antisémitisme dans la lutte pro-palestinienne vu qu’il y a aussi l’UJFP » c’est la même chose que « Je suis pas raciste : j’ai un ami noir  ».

Non, personne, chez les révolutionnaires, n’amalgame antisionisme et antisémitisme.
Mais, oui il y a un antisémitisme profond chez nombre d’antisionistes.
Il faut le combattre. Et pour le combattre, il faut commencer par ne pas l’invisibiliser !

Notes

[1Organisation composée de Juifs pro-palestiniens

[2Émanation du gouvernement iranien, colistière de Dieudonné pour les élections de 2009

[3Ligue de Défense Juive, bande de jeunes juifs racistes et violents, farouchement pro-israéliens

[5Ndlm : Les manifestations se sont enchaînées tout au long du mois de juillet. Vous pouvez lire entre autre sur le site l’appel du 16 juillet aux Invalides, le récit du samedi 19 juillet, celui du 20 juillet, celui du 23 juillet, ou enfin celui du 26 juillet.

La liste est loin d’être exhaustive (...).

Parmi les nombreuses analyses publiées durant ces mois de juillet et d’août, vous pouvez également lire :

Enfin, est paru dernièrement sur Paris Luttes Non, antisionisme et antisémitisme ne vont pas de pair auquel ce texte fait particulièrement écho.

[6De Soral, « penseur » ouvertement néo-nazi

[8Autre symbole de ralliement de Dieudonné depuis sa chanson négationniste « Chaud-ananas »

[9« Boycott, Désinvestissement, Sanctions », groupe qui prône un boycott des produits israéliens

[10Parti des Indigènes de la République

[11Secte juive ultra-orthodoxe anti-sioniste qui considère qu’il faut encourager l’antisémitisme parce que c’est une punition divine contre les Juifs qui n’avaient pas à créer l’État d’Israël. Sert de caution juive aux soraliens

Un retour ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

À lire également...