Occupation ... et expulsion des précaires et intermittents de la caserne de Reuilly

Suite à la manifestation contre l’austérité du 12 avril 2014, une centaine de chômeurs, intermittent-e-s et précaires ont investi une ancienne caserne de militaires au 20 rue de Reuilly (Métro Reuilly-Diderot ou Faidherbe-Chaligny)
Les Gendarmes Mobiles ont expulsé dans la soirée les occupants.

Dernières infos :

22h30 : Les groupes de gens sont repoussés vers le métro.

Expulsion des intermittents et précaires - Rue de Reuilly - 12 avril 2014

22h00 : il semble qu’il n’y ait pas d’arrêtés. La majorité des ex-occupants est rue du fbg saint Antoine, un autre groupe est encerclé par la police bd Diderot.

21h45 : tout le monde serait sorti.

Expulsion des intermittents et précaires - Rue de Reuilly - 12 avril 2014

21h30 : Expulsion en cours. Sur place les CRS sont plus nombreux que les occupants. Et ça alors que le conseiller d’Anne Hidalgo admettait que les lieux ne seraient pas occupés avant août 2015.

Expulsion des intermittents et précaires - Rue de Reuilly - 12 avril 2014
Expulsion des intermittents et précaires - Rue de Reuilly - 12 avril 2014

21h05 : Départ de l’adjoint d’Anne hidalgo après une non-négociation et un dialogue de sourd. L’AG reprend alors qu’une expulsion est toujours possible dans la soirée. Les représentants de la mairie non voulu prendre aucun engagements si ce n’est celui de prendre un futur rendez vous lundi. Ils n’excluent pas l’intervention des CRS.

21h00 : occupation en cours, force de police en nombre aux alentours : fuck austérité et besoin de renfort !

20h55 : Il semblerait que la mairie de Paris refuse finalement toute négociation. Le conseiller PS de la la Maire de Paris, Rousseau, qui est présent est le secrétaire d’Anne Hidalgo. Il est escorté par deux policiers et des agents de la direction générale de la sécurité (DGS) de la Ville de Paris. Les personnes présentes ont du mal à l’entendre, ça menace de tourner au conciliabule...

20h30 : il est possible de rentrer, il n’y a pas de blocus, l’AG et les négociations continuent

L’adjointe de l’adjoint à la culture, Bruno Julliard (un ex pédégé de l’UNEF), est passée mais elle a refusé d’entrer, l’air mal à l’aise. Selon cette fonctionnaire socialiste et perspicace « ça déborde de l’intermittence ». En effet, sont présents des vacataires de la poste, des intérimaires, des étudiants, avec ou sans emplois, des sans papiers régularisés grâce aux luttes, des RSAstes et mal logés et puis toi, moi, vous et nous. Bref, Ça déborde et ça occupe !

20h15 : Après le passage d’agents de la préfecture des négociations sont engagées sur la base des revendications des occupants dont :
« Garder une aile de l’ancienne caserne pour en faire un lieu de lutte. »
Un conseiller d’Anne Hidalgo est sur place pour la négociation. On note également la présence de Danièle Simonnet dans les parages.
Pour autant, restons vigilant et en soutien !

19h40 : rumeur du retour en masse des CRS.
demande de confirmation pour les occupants.

19h : Les CRS sont partis. Une AG est en cours.

18h30 : 12 cars de CRS à l’angle de la rue Reuilly !

Besoin d’aide pour soutenir l’occupation dont la situation reste en dents de scie.
Amenez à manger quand vous irez les soutenir.

Localisation : 12e arrondissement

À lire également...