Nouvelle stratégie nazie : la libération totale de la parole raciste pour harceler et menacer. Il faut les faire taire !

Nouvelle tendance à l’extrême-droite, inspirée des nazis et suprémacistes blancs des USA : pour eux, il est temps désormais de donner l’exemple d’une parole hyper-raciste et très violente, extrêmement injurieuse et menaçante, spectaculaire, et d’en finir avec le barrage moral formé par la mémoire des horreurs du nazisme et du fascisme. Il faut les faire taire !

"Avant les gens avaient honte d’être racistes, maintenant ils trouvent que c’est une qualité." (un chauffeur de car, en Isère)

Dans le sillage du racisme encore un peu "honteux" et allusif de l’extrême-droite "officielle", (c’est à dire celle qui est déjà bien installée dans les médias et les jeux politiques), tout un camp assez nouveau de la fachosphère a décidé de passer à la vitesse supérieure.

Les nazis-identitaires, très inspirés par "l’alt right" et les suprémacistes blancs des États-Unis, veulent une libération totale de la parole raciste.
Ils veulent faire tomber le barrage moral formé par la mémoire des horreurs du nazisme et du fascisme.
Ils veulent faire du racisme "une valeur positive" (sic), assumée fièrement et impulser "un racisme de masse" (sic).
De plus, ils encouragent leurs fans à passer à l’action, à harceler, à intimider et leur fournissent des conseils pratiques...
Il y a longtemps qu’on n’avait pas vu une prose aussi ignoble et "décomplexée" : cette haine atteint largement le niveau de ce qui se publiait et se disait dans les années 30 et 40.

1) Un nouveau discours dans la fachosphère : "Assumer l’hérésie : Nous sommes racistes et voulons être des racistes"
2) Nazis US, suprémacistes blancs, fascistes et racialistes français
3) Méthode de "propagande populaire raciste" : la provocation ordurière, haineuse et spectaculaire
4) Banalisation du nazisme, réhabilitation de l’hitlérisme
5) Des conseils pratiques pour les "combattants racistes"
6) Les intimidations racistes se multiplient, mais l’indignation et la mobilisation montent
7) Des plaintes, des enquêtes, des actions contre le site nazi et raciste "democratie participative.biz"
8) Après les attaques racistes contre l’avocat grenoblois Denis Dreyfus, la mobilisation s’accentue
9) Se coordonner pour agir contre ce harcèlement raciste, pour faire taire ces nazis

1) Un nouveau discours dans la fachosphère :
"Assumer l’hérésie : Nous sommes racistes et voulons être des racistes"

Les partis des droites radicales "officielles" développent un racisme encore relativement "honteux" : en dépit de leurs constants discours pour attiser les peurs et la haine, pour désigner l’immigration comme cause de tous les maux, ils prétendent cependant mordicus rejeter le racisme.
Mais une autre aile de l’extrême-droite estime nécessaire et possible à présent, d’assumer haut et fort, et avec fierté, le racisme.
Ce courant, dont l’audience progresse, s’exprime notamment à partir des sites "democratie participative.biz" (qu’il est plus approprié de nommer "Hitlérisme et haine raciste participative") , "Blanche Europe" ou encore "Viva Europa".
Avec d’abondantes et explicites références nazies et fascistes , la doctrine et les méthodes sont expliquées sans aucune ambiguïté :
" Il est absolument inutile de vouloir se dédouaner à tout prix du « crime » de « racisme » dont nous sommes accusés. Aussi faut-il donner un sens que nous jugeons positif au racisme ."
"[Nous voulons former] "des combattants racistes", et par une "propagande populaire","rallier les masses au racisme".

En effet, si ces nazis-identitaires voient en un Jean-Marie Le Pen un "good guy", ils lui reprochent d’être trop intellectuel, trop allusif.
Il a certes ouvert la voie, avec des déclarations comme "j’aime mieux mes filles que mes nièces, mes nièces que mes cousines..." pour justifier la discrimination, ou avec ses "blagues" et allusions en forme de clin d’oeil :"les sidaïques", " les chambres un gaz, ... un point de détail de l’histoire", etc.
Les sempiternelles déclarations de sa fille et Cheffe du FN/RN sont dans la même veine de ce "racisme par allusion" : "la submersion migratoire","l’ensauvagement de la France", "le coût exorbitant de l’immigration", ...
Mais pour ces racialistes blancs, il est temps désormais de donner l’exemple d’une parole hyper-raciste et très violente, extrêmement injurieuse et menaçante, spectaculaire, totalement affranchie de ce qu’ils nomment "la bien-pensance", c’est à dire affranchie même du simple respect humain.
(...)

3) Méthode de "propagande populaire raciste" : la provocation ordurière, haineuse et spectaculaire
"DP" explique très bien son choix stratégique : pour "rallier les masses au racisme", les incitations et allusions sophistiquées (celles qui s’’expriment sur Boulevard Voltaire, Causeur, Atlantico, Le Figaro..., ou dans les discours des dirigeants lepénistes, ou encore dans la prose ethno-différentialiste d’un Alain de Benoist, avec sa revue Eléments, etc.), tout cela doit être désormais dépassé.
"DP" est "un organe de combat et de propagande populaire", avec "des idées simples et générales", qui doivent être "plantées dans la tête du dernier petit Blanc de France, de Belgique, de Suisse voire, même, du Québec."(...)

Lire la suite de cette enquête très complète sur Vigilances Isère Antifascisme

Publiez !

Comment publier sur Paris-luttes.info ?

Paris-luttes.info est ouvert à la publication. La proposition d'article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail paris-luttes-infos chez riseup.net

}