NDDL : inauguration d’un aéroport réussie devant le siège de Vinci

Le vendredi 22 novembre 2013, un an
 après les violentes expulsions des 
occupantes et habitantes de la zone d’aménagement du futur aéroport de
 Notre-Dame-des-Landes, le Collectif de 
soutien d’Île-de-France s’est invité chez 
VINCI, à Rueil-Malmaison, pour une action 
démonstrative ; la lutte est plus que 
jamais d’actualité avec l’annonce de
 nouvelles expulsions et l’amorce de travaux sur la zone.

Dès onze heures trente le matin du 22 novembre, une centaine de personnes se sont retrouvées, costumées, maquillées, pour inaugurer un « aréoport » éphémère à Rueil-Malmaison, en face du siège de VINCI.
Le collectif de soutien à Notre-Dame-Des-Landes a investi le Cours Ferdinand de Lesseps en y installant piste d’atterrissage, « port-épique » de sécurité, salle d’embarquement, et a pu assister au décollage puis au malencontreux crash de l’avion de la Compagnie « Royal Coke-Air ».
Cette démonstration scénarisée et rythmée par la présence d’une Batucada avait pour but de montrer que si VINCI a le pouvoir de s’imposer dans nos vies, en construisant un aéroport à Notre-Dame-Des-Landes, mais aussi ailleurs en construisant toutes sortes d’infrastructures pharaoniques et mégalomanes, ... Nous aussi, nous pouvons nous inviter chez VINCI pour y construire un « aréoport » voué à l’échec.

Communiqué de presse (22/11/2013)

Après plusieurs mois de calme relatif, où l’occupation policière violente de la zone d’aménagement du futur aéroport a cédé la place à des concertations et dialogues factices avec les associations et collectifs d’habitantes et opposantes (ACIPA, ADECA, CEDPA), aujourd’hui les tenants du projets sortent de leur discrétion et repartent à l’offensive :
– les travaux ont repris au niveau du barreau routier, des fosses sont creusées autour de la zone pour accueillir les espèces à déplacer,
– des avis d’expulsion sont prononcés contre plusieurs lieux,
– des interdictions absurdes de semer sur la zone sont actées par la justice, à la demande de l’entreprise VINCI, le maître d’ouvrage et futur concessionnaire de l’aéroport. Tout prête à penser que les évènements passés sont amenés à se reproduire, avec la même brutalité, absence de dialogue véritable et obstination politique intéressée : le projet se fera, avec ou sans les habitants, en dépit de tous les recours initiés, les préconisations scientifiques et environnementales ...
C’est pour cela qu’aujourd’hui, alors que VINCI s’approprie un espace habité pour y construire un aéroport, le Collectif d’Île-de-France de lutte contre le projet d’aéroport de NDDL s’invite chez VINCI et appelle à une manifestation à Rueil-Malmaison, sur le Cours Ferdinand de Lesseps faisant face à son siège social. Nous
– demandons l’arrêt total du projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes !
– dénonçons les expulsions et violences policières !
– dénonçons le rôle actif d’entreprises multinationales comme VINCI dans la destruction des espaces naturels à des fins économiques propres, divergentes de l’intérêt public prétendu !
–Dénonçons les collusions politiques – entreprises privées dans l’aménagement du territoire !

LE COLLECTIF FRANCILIEN DE SOUTIEN
 A LA LUTTE CONTRE L’AÉROPORT DE NOTRE DAME DES LANDES

Mots-clefs : NDDL | aménageurs - BTP
Localisation : Rueil-Malmaison

À lire également...