À Blois, la juge prononce un non-lieu pour les gendarmes qui ont abattu Angelo Garand

Angelo Garand a été abattu en mars 2017 par les hommes du GIGN à côté de Blois : un an et demi après, la juge décide d’un non-lieu !

Un an et demi après la mort d’Angelo Garand, abattu par les hommes du GIGN venus l’interpeller, une juge d’instruction a décidé qu’il n’y avait pas lieu de poursuivre les auteurs des tirs.
Une décision inadmissible pour la famille de la victime, qui annonce faire appel et dont La rotative reproduit le communiqué.

« Parce que la mort d’Angelo est intolérable, parce que la justice refuse à ce stade de juger les deux gendarmes auteurs des tirs mortels, et parce que nous contestons radicalement leur version des faits invoquant la légitime défense, notre famille va dès demain faire appel de l’ordonnance de non-lieu. Avec le collectif Justice et Vérité pour Angelo, nous appelons à un rassemblement samedi 13 octobre à Blois, à 16h place de la République devant le palais de justice.

Nos pensées iront au même moment vers la famille d’Adama Traoré qui appelle le même jour à une manifestation contre le mensonge d’État et le déni de justice à Paris. »

Lire l’intégralité du communiqué sur La rotative : Mort d’Angelo Garand : la juge prononce un non-lieu en faveur des tireurs.

Publiez !

Comment publier sur Paris-luttes.info ?

Paris-luttes.info est ouvert à la publication. La proposition d'article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail paris-luttes-infos chez riseup.net

}