Minimiser ou justifier le viol et les violences policières : le cas du Parisien

Communiqué de la CGT des agents du ministère du travail :

À propos de l’article du Parisien « La famille de Théo au cœur d’une enquête financière »

L’article publié par le journal Le Parisien le 24 février 2017 mentionne un contrôle et rapport de l’inspection du travail à l’origine d’une enquête ouverte par le parquet de Bobigny mettant en cause Théo et sa famille pour malversations financières.

Alors que les procédures de nos services contre la délinquance patronale sont généralement passées sous silence et classées sans suite, on ne peut que s’étonner du zèle de la police et de la publicité faite à ce dossier.

La CGT-TEFP, premier syndicat des agents du ministère du travail, dénonce toute tentative d’instrumentalisation de l’action des services d’inspection du travail à des fins qui lui sont étrangères, et qui aurait pour objet ou pour effet de minimiser la portée du viol et des violences policières subis par Théo le 2 février dernier à Aulnay-sous-Bois – ou pire, à excuser les auteurs de ces brutalités au motif que l’intéressé l’aurait mérité ou que les faits ne se suffiraient pas à eux-mêmes.

La CGT-TEFP condamne les violences et les discriminations policières sous toutes ses formes, dénonce l’usage systématique de la répression policière qui aura été une des marques du quinquennat de François Hollande et se déclare solidaire des luttes des victimes pour que justice leur soit rendue.

Paris, le 24 février 2017

Publiez !

Comment publier sur Paris-luttes.info ?

Paris-luttes.info est ouvert à la publication. La proposition d'article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail paris-luttes-infos chez riseup.net

}