Manifestation en solidarité avec la résistance de Kobanê contre Daesh

Kobanê est en danger, réagissez !
Afin de mieux comprendre ce conflit, il est conseillé de lire La bataillle de Kobanê : entre offensive djihadiste, complicité turque et résistance kurde et la note de Paris Luttes Info en fin d’article.

Appel à manifester du Conseil démocratique kurde de France (CDKF), samedi 4 octobre, 15h, aux Invalides (sortie métro) - Trocadéro

Depuis le 15 septembre, les gangs armés de l’État islamique (EI ou Daesh en arabe) lancent des offensives sur trois fronts contre le canton de Kobanê, au Kurdistan de Syrie, utilisant des armes lourdes saisies en Irak et en Syrie. Dans le cadre de ces offensives, ils bénéficient du soutien militaire, politique et logistique de la Turquie. En échange de la libération de ses 49 otages retenus par l’EI, cette dernière a livré des tanks et des armes aux djihadistes.

Les dizaines de milliers de réfugiés qui ont dû fuir devant l’arrivée de l’EI sont amassés le long de la frontière entre la Turquie et la Syrie. Avec la population kurde de Turquie qui a massivement afflué à la frontière pour les soutenir, ils sont pris en étau entre les djihadistes de Daesh et l’armée turque. Cette dernière réprime violemment les manifestations et a jusqu’ici tué trois personnes et blessé de nombreuses autres. En tentant de convaincre la communauté internationale de la nécessité de faire de la ligne frontalière une « zone tampon », la Turquie poursuit l’objectif d’occuper le Rojava (Ouest-Kurdistan, nord de la Syrie).

Quant à l’EI, son objectif principal est de détruire le système politique mis en place par les Kurdes au Rojava. Il y a tout juste un mois, ses hordes de barbares ont violemment attaqué la région de Shengal (Sinjar) et commis de nombreuses exactions à l’encontre de sa population, majoritairement kurde yézidie. Depuis le 15 septembre, ils tentent de faire la même chose à Kobanê, sous les yeux indifférents de la communauté internationale. Avançant avec une artillerie lourde comprenant des obus, des chars, des missiles et des lance-roquettes, l’EI est arrivé aujourd’hui aux portes de Kobanê. Les centaines de milliers d’habitants de cette ville sont menacés de génocide. Les Unités de Défense du Peuple (YPG et YPJ) aidées par la population sont les seules à résister contre ces attaques, mais leurs armes ne suffisent pas pour arrêter l’avancée des gangs djihadistes.

Malgré leurs appels urgents et incessants à la coalition internationale contre l’EI, les Kurdes n’ont reçu aucune aide pour se battre contre les djihadistes.

Les États-Unis et les puissances européennes qui prétendent avoir créé une coalition internationale contre l’EI n’ont jusqu’à aujourd’hui entrepris aucune action en faveur des populations et, ce, malgré les violences et les atrocités commises par ces gangs terroristes. Jusqu’à présent, les frappes effectuées par la coalition n’ont pas été efficaces, faute de coordination avec les forces kurdes sur le terrain. La coalition n’a pas non plus répondu aux demandes d’aide humanitaire et militaire des Kurdes. L’inaction coupable de la communauté internationale met la population kurde de Kobanê face à un danger imminent de génocide.

Le peuple kurde continuera à se défendre face aux assauts de l’EI, comme il l’a toujours fait jusqu’à aujourd’hui. En luttant contre ces bandits, les Kurdes défendent les valeurs universelles de la dignité humaine et de la démocratie.

Afin d’empêcher une nouvelle tragédie humaine et afin de freiner l’avancée de Daesh, nous demandons d’urgence à la communauté internationale, à la France en particulier :

  • de fournir immédiatement aux forces des YPG et des YPJ des moyens de défense adéquats pour leur permettre de résister contre l’EI à Kobanê ;
  • d’apporter une aide humanitaire aux réfugiés qui ont dû fuir Kobanê.

La résistance de Kobanê est une résistance pour l’humanité et la dignité !

Si on n’agit pas aujourd’hui pour soutenir la résistance contre Daesh, demain il sera trop tard !

— -
Conseil Démocratique Kurde de France (CDKF)
16, rue d’Enghien - 75010 Paris
Tel : 09.52.51.09.34

Note

Note de Paris Luttes Info : Il nous a paru urgent de mettre en avant les initiatives en lien avec la résistance kurde syrienne à Daesh (« État islamique »), car, en plus des menaces génocidaires, ce sont des formes originales d’organisation sociales qui risquent bientôt d’être balayées par l’avancée de Daesh, y compris dans le cas d’intervention de la Turquie d’Erdogan. Cela ne signifie pas que le collectif de Paris-luttes.info partage l’intégralité des points de vue de cet appel, notamment sur la question de l’intervention internationale.

Nous sommes également circonspect sur cet appel à l’État français, soutien de la Turquie qui réprime les populations kurdes sur son territoire, et qui vient de valider le projet de « zone tampon » dans le nord de la Syrie, ce qui signifie l’occupation des territoires kurdes.

Mots-clefs : Moyen-Orient | Kurdistan
Localisation : 16e arrondissement

À lire également...