Lycées : Tous mobilisés contre l’expulsion de Jonathan !

Appel de lycéens à se mobiliser pour la libération d’un de leur camarade enfermé au centre de rétention de Vincennes.
Jonathan a été libéré mais passera devant le tribunal administratif

Jonathan, 19 ans, lycéen à Hector Guimard dans le 19e, sans papiers, vient d’être placé en Centre de Rétention Administrative (CRA) à Vincennes en attendant son expulsion vers la République Démocratique du Congo, pays secoué par la guerre, où il ne pourra continuer ses études et où il n’a aucune attache, sa famille étant en France. Jonathan poursuivait un CAP et avait pour seul souhait de continuer ses études en paix. Il a été arrêté au guichet de la Préfecture !

Jonathan est un lycéen comme nous. Alors que nous nous inquiétons pour nos examens, il dort en CRA et ne pourra jamais finir ses études si nous ne nous mobilisons pas.

Certains disent que les immigrés seront mieux chez eux. La République Démocratique du Congo est en guerre continue depuis plus de 20 ans ! Pourquoi ? Car c’est un pays riche en minéraux rares (dans la région du Kivu), comme le koltan, nécessaires à la fabrication des téléphones portables, et que ces richesses attirent les convoitises de toutes les puissances occidentales dont la France.
On nous dit qu’on ne peut pas accueillir toute la misère du monde ? C’est la France qui crée cette misère en Afrique. L’Afrique est en fait pauvre de ses richesses, qui attirent les vautours, et il est logique que des centaines de milliers d’habitants, jeunes ou moins jeunes, la quittent pour venir en France, pas pour faire fortune mais simplement pour avoir une vie décente.
Jonathan veut simplement étudier. Et pour venir en Europe, ils sont des milliers chaque mois à risquer leur vie en traversant la Méditerranée sur des coques de noix qui risquent de se renverser à tout moment et de causer des tragédies comme celle qui a eut lieu il y a quelques semaines à Lampedusa en Sicile. Hollande et Valls se disent émus par cette tragédie... mais expulsent quand même des lycéens sans papiers et renforcent des politiques de contrôle des flux migratoires qui ne feront que provoquer de nouvelles tragédies.

Il faut que nous, lycéens, nous mobilisions contre cette expulsion dans les prochains jours. Cela ne suffit pas de dénoncer l’extrême-droite et son discours nauséabond qui nous met les uns contre les autres, il faut aussi s’opposer aux politiques qui lui facilitent la tâche, comme les expulsions de lycéens sans papiers.

En novembre, la mobilisation pour Rémi Fraisse a eu pour conséquence la libération de Yero, lycéen en centre de rétention. C’est donc possible de gagner et de faire reculer le gouvernement ! Mais cela ne se fera qu’en se battant.
Tous mobilisés contre l’expulsion de Jonathan !

Des lycéens mobilisés

Note

Appel à la grève le 12 mai dans les collèges et les lycées pour la régularisation et la prise en charge des élèves sans-papiers :

Localisation : 19e arrondissement

À lire également...