Les origines du capitalisme [groupe de lecture Période]

La prochaine séance du Groupe de lecture/revue Période (Paris) portera sur l’entretien avec Jairus Banaji : « Salvioli et la controverse du capitalisme antique ».

Selon un certain dogme, il est courant de découper les grandes époques historiques en stades universels et intangibles : esclavagisme, féodalisme, capitalisme. Par ailleurs, on a coutume d’imaginer que cette évolution est aussi une progression du moindre vers le plus grand développement économique. Pourtant, pendant plus d’un siècle, les historiens économiques de l’antiquité ont débattu sur l’existence ou non d’un capitalisme dans l’Empire romain. Nous avons voulu revenir avec Jairus Banaji sur un ouvrage marquant de ce débat, Le Capitalisme dans le monde antique de Giuseppe Salvioli, dont nous publions des extraits à la suite de l’entretien. Banaji défend une lecture moderniste du livre, en critique les faiblesses et les contradictions, mais montre surtout combien un regard non-eurocentrique sur Rome révèle de profondes analogies avec l’impérialisme moderne : enrichissement d’une oligarchie financière par la guerre et la colonisation, division et standardisation du travail industriel et agricole, combinaison complexe d’esclavagisme, de métayage et de salariat bridé, réseaux commerciaux basés sur le putting out et la domination formelle par le capital. Banaji dessine un paysage saisissant du capital commercial comme catalyseur de la domination politique économique des peuples sur la longue durée.

Lire le texte en intégralité

C’est Au Chat Noir (au sous-sol), mercredi 23 mai 2018 de 19h00 à 21h00,

76 rue Jean-Pierre Timbaud, dans le onzième arrondissement de Paris (Métro ③ Parmentier)

Depuis plus de 4 ans, la revue Période (revueperiode.net) mène un travail de publication, de traduction et de diffusion de textes théoriques issus de la tradition marxiste.
La revue s’inscrit dans une phase de redécouverte et de réappropriations du marxisme en France, d’un point de vue critique et ouvert.

Dans ce contexte, le revue a notamment mis au cœur de ses chantiers la publication des courants, auteurs et autrices non francophones, la (re)découverte de thématiques parfois sous-traitées dans le marxisme français (féminisme, antiracisme, études culturelles, écologie politique, questions esthétiques, opéraïsme, théories de la forme-valeur) et a enfin entrepris de revisiter des questions plus classiques liées à l’histoire du mouvement ouvrier ou à l’économie politique. Une collection Période a vu le jour aux Éditions Amsterdam avec la publication le 14 mars 2017 d’un ouvrage collectif : Pour un féminisme de la totalité.

Pour prolonger cette démarche, pour lire et discuter collectivement des travaux encore peu diffusés, un groupe de lecture s’est mis en place à Paris. Plutôt que de lire chacun•e individuellement, nous vous proposons d’initier une dynamique collective d’autoformation, dans un cadre qui ne soit pas étroitement académique mais informé à la fois par des démarches intellectuelles issues des nouvelles radicalités politiques et par les questions stratégiques posées aux courants anticapitalistes, Au Chat Noir, 76 rue Jean-Pierre Timbaud dans le 11e arrondissement de Paris.

Pour être informé•es des activités du groupe de lecture sur Paris : periodeparis@gmail.com

Si vous souhaitez participer à la mise sur pied d’un groupe de lecture dans votre ville ou dans votre université, n’hésitez pas à nous contacter : revueperiode@gmail.com

Localisation : 11e arrondissement

À lire également...