La Chapelle-Austerlitz IRM cérébral de passant.e.s qui s’en foutent

Parce qu’il faut bien avoir une idée en tête pour être aussi indifférent.e.

« ah ouais franchement c’est trop bien qu’ils les aient virés du jardin d’Eole je crois que y a DJ « Fuck me I’m a connard » qui doit y faire un set pour la fête de la musique »

« j’ai pas le temps »

« Pff Pff... Courir... Encore... 3 kilomètres... Pff... Pff... »

« Charles Martel Revient ! Ils sont entrés dans Paris ! »

« Tss ça fait trop chier que les clodos squattent là, c’était le meilleur coin à baise sous la boite de nuit »

« De toute façon on vit dans un État socialiste non ? Ils leurs suffirait de demander pour obtenir tout ce qu’ils veulent . »

« Si vous voulez tellement qu’ils aient un logement, pourquoi vous les héberger pas chez vous ? »

« J’ai lu dans le monde que l’opération humanitaire à Éole s’est bien passé. Étrange hein, dès qu’il n’y a pas de regroupement de gauchistes tout se passe bien... »

« Ben oui on leur balance des bouteilles ils cassent trop la vibe quoi. De toutes façon ils sont protégés par leurs tentes non ? »

« Pourquoi ils vont pas à Berlin ? C’est trop bien Berlin. Le logement est trop pas cher à Berlin. De toute façon t’as pas besoin de te loger à Berlin les boites de nuit ferment à 14h. »

« Incroyable ! Ces gens là peuvent vraiment dormir n’importe où ».

« Je serai bien venu donner l’aumône mais j’ai appris dans le journal qu’ils avaient la gale ».

« ah oui c’est eux les réfugiés trop cool y a des journalistes vient on prend un selfie ».

« 2017... Marine... encore 2 ans à patienter... ».

Nous n’avons pas eu l’occasion de scanner tou.te.s les autres passant.e.s qui s’arrêtent, discutent, agissent. Tou.te.s celles et ceux sans qui les « solutions humanitaires » des partis et du gouvernement, qui à grand coup de tonfa et de lacrymo, auraient résolu le problème depuis longtemps...

Note

Ce texte inclue des commentaires lus, entendus et inventés : il s’agit d’un texte d’humour satyrique.
C’est toujours un peu dommage de préciser quand il s’agit d’humour, mais vu le contexte de tensions et de rapidité de circulation d’information, il semblait important de le dire.

Localisation : 18e arrondissement

À lire également...