L’offensive réactionnaire dans les milieux alternatifs

Après avoir subi une période violente d’agressions, de propagande destructrice et de manifestations orchestrées par l’extrême-droite, la communauté LGBT doit actuellement faire face au développement des idées réactionnaires dans les milieux alternatifs.

En effet, ce n’est pas nouveau, mais ça s’accélère depuis quelques semaines, voire quelques mois, on assiste à un étalage de propagande transphobe, lesbophobe et homophobe sur des médias alternatifs. Des essentialistes, des primitivistes, des anti-techs, des naturalistes, chacun y va de son petit couplet et trouve apparemment légitime de donner son avis sur ce que peuvent faire ou pas faire des personnes LGBT de leurs vies.

Il est, au passage atterrant des constater à quel point ces personnes ne connaissent pas les sujets dont elles parlent ( pour ne donner qu’un exemple, dans un article actuellement en attente de modération sur indymédia grenoble, on nous explique qu’il y aurait plus de femmes trans que d’hommes trans, ce qui est faux et inévaluable).

Le sentiment de légitimité dont font preuve des personnes (au demeurant hétérosexuelles et cissexuelles) pour s’exprimer sur ce qu’elles ne vivent pas en dit long sur ce en quoi consiste l’oppression des personnes trans et/ou lesbiennes/gayes. Parce qu’il s’agit bien d’intrusion violente dans la vie des personnes concernées.

Lire la suite sur Indymedia Grenoble

Mots-clefs : LGBT+

À lire également...