Grande assemblée générale des travailleur·euse·s des arts à Paris

Le moment est historique : depuis le 28 novembre, des travailleur·euse·s de l’art défilent massivement contre la réforme des retraites et regroupent des situations de travail très variées : de l’intermittent·e du spectacle à l’artiste-auteur·e, du·de la technicien·ne de cinéma à l’étudiant·e en école d’art, du·de la réalisateur·rice d’émission de radio aux pigistes technicien·ne·s, du·de la curateur·rice indépendant·e à l’installateur·rice d’œuvres…

LUNDIJANVIER 18h Théâtre TRAVERSIÈRE 15, bis rue Traversière.
Gare de Lyon lignes 1 et 14

APPEL

Le moment est historique : depuis le 28 novembre, des travailleur·euse·s de l’art défilent massivement contre la réforme des retraites et regroupent des situations de travail très variées : de l’intermittent·e du spectacle à l’artiste-auteur·e, du·de la technicien·ne de cinéma à l’étudiant·e en école d’art, du·de la réalisateur·rice d’émission de radio aux pigistes technicien·ne·s, du·de la curateur·rice indépendant·e à l’installateur·rice d’œuvres…

Partout en France, des travailleuses et travailleurs de structures culturelles, à l’appel des organisations syndicales (CGT spectacle, CGT culture, SUD Culture Solidaires, etc.) se sont mis·e·s en grève (musées, opéras, bibliothèques, orchestres, ballets, salles de spectacle, la BNF, compagnies, etc.), des collectifs issus du secteur artistique (La Buse, La Permanence, documentations.art, Plein le dos, Décoloniser les arts, Les Œuvrières, les Gilets jaunes intermittent·e·s chômeur·e·s précaires, fédérés avec succès autour de la bannière ART EN GRÈVE) et des travailleur·euse·s de l’art ont décidé de se regrouper pour faire cortège commun, en convergence avec le Collectif de libération et d’autonomie queer (CLAQ), lors des manifestations mais aussi de s’organiser ensemble.

Tous les secteurs professionnels déjà engagés l’ont annoncé : il faudra être encore plus nombreux·euses et mieux organisé·e·s à la rentrée. À nous de continuer à rejoindre les transports, l’énergie, les hôpitaux, les universités, les pompiers, l’éducation nationale, la collecte des déchets, les retraité·e·s précaires, les Gilets jaunes, PSA et d’autres secteurs du privé…

Seul un mouvement général et massif est en mesure de peser ce qui passe par la grève générale reconductible dans tous les secteurs et le blocage de l’économie !
C’est pourquoi un grand rendez-vous s’impose pour faire converger
les secteurs des arts et ses allié·e·s !

La réforme des retraites est un tournant de la politique capitaliste du gouvernement. Si cette réforme passe, elle légitimera la suite du démantèlement des acquis sociaux dont la suppression du régime des intermittent·e·s du spectacle.

À L’ORDRE DU JOUR DUJANVIER :

Nous rencontrer, tisser des liens et des convergences, échanger des contacts, organiser un cortège commun en manif, décider d’actions, écrire un communiqué et bien sûr, faire un point sur la réforme et celle déjà actée de l’assurance chômage qui nous précarise déjà et dont le deuxième volet entrera en vigueur dès le 1er avril 2020…

Contre la tentative de division du gouvernement et du patronat, unissons nos forces !

Plus que jamais dans la rue, sur les piquets de grève et pour toute action collective qui vise à défendre nos droits et notre dignité, faisons en sorte d’être là et visibles jusqu’au retrait total de la loi, organisons des AG sur nos lieux de travail et votons la grève, participons aux démarches interprofessionnelles près de chez nous !

SIGNATAIRES :

  • Art en Grève
  • CGT Spectacles
  • Coordination des Intermittents et Précaires (CIP)
  • Collectif Velma
  • Gilets jaunes intermittent·e·s chomeur·e·s précaires
  • Sous marins jaunes
  • SUD Culture Solidaires

Vous êtes un collectif de lutte de travailleur·euse·s des arts ?
Pour signer l’appel, envoyez un courriel à : appel_ag_arts@protonmail.com

Localisation : 11e arrondissement

À lire également...