Création d’une caisse anti-rétention : réunion de lancement numéro 2

Après la réunion du vendredi 18 décembre, on continue le lancement pour monter une caisse collective de défense juridique !
Nouvelle réunion vendredi 8 janvier 20h à l’Attiéké. Appel aux différents collectifs de lutte.

Une dizaine de personnes étaient présentes à la première réunion.
Dans la continuité de cette première et pour celles et ceux qui l’auraient loupée :

réunion numéro 2 !

vendredi 8 janvier, 20h
centre social habité auto-organisé l’Attiéké
31 boulevard marcel sembat
saint-denis, métro st denis porte de paris

Pour info voici l’appel de la première réunion :

Nous sommes des personnes du collectif Attiéké, basé à Saint-Denis, 31 boulevard Marcel-Sembat. Tous les lundis soir, depuis presque un an et demi, nous tenons une permanence sur les questions de papiers.

Nous avons été confronté-e-s, à plusieurs reprises, à des personnes arrêtées qui se retrouvaient mises en rétention et souhaitaient avoir les contacts d’avocat-e-s compétent-e-s dans les procédures de rétention, du soutien au tribunal, à l’aéroport.... Face à l’urgence de certaines situations (expulsions imminentes et cie), à plusieurs reprises, il a fallu trouver d’importantes sommes d’argent dans un laps de temps très court, se mobiliser pour aller soutenir les personnes aux tribunaux, se rendre à l’aéroport le jour de l’expulsion.

Nous pensons qu’il serait utile de monter une caisse collective de défense juridique.

Elle devrait avoir, selon nous, plusieurs objectifs :

Réunir les sommes d’argent nécessaires au paiement des avocat-es militant-es pour obtenir la libération des personnes enfermées

Créer du lien entre différents réseau de solidarité qui puissent faire circuler l’information lorsque des personnes sont arrêtées, informer la personne de ces droits et contacter les avocat-e-s pour assurer sa défense.

Ce serait avant tout un outil destiné aux collectifs existants.

Cette caisse permettrait de participer aux frais de justice des personnes en centres de rétention et s’inscrit plus largement dans une tentative de nous organiser en réseau avec des outils efficaces pour lutter contre les pratiques de rétention et la machine à expulser. L’idée serait de lier sa création à des réunions pour réfléchir à comment mieux s’organiser ensemble, s’échanger des informations, des appels à mobilisation, etc.

Nous avions envisagé, comme moyen de faire rentrer de l’argent, des soirées de soutien où nous pourrions ainsi parler des enjeux liés aux centres de rétention et aux expulsions. D’autres moyens sont à réfléchir ensemble comme le crowfunding.... Les différentes modalités liées au financement de la caisse, sa gestion, son utilisation, sont à réfléchir ensemble, avec les individu-e-s, collectifs qui souhaiteraient s’impliquer dans ce projet.

Mots-clefs : centre de rétention
Localisation : Saint-Denis

À lire également...