[Vidéo] COP21 : Action contre les fausses solutions

Plus d’une centaine de personnes ont troublé l’ouverture de l’exposition Solutions COP21 au Grand Palais à Paris le vendredi 4 décembre 2015.
Une action de masse de désobéissance était prévue, avec un message adressée aux grandes entreprises qui participent à l’évènement : « vous êtes le problème, nous sommes la solution ».
A l’approche de l’heure fatidique, un dispositif policier occupait l’espace autour et à l’intérieur de l’exposition, avec de nombreux policiers en tenue anti-émeute, notamment des gendarmes mobiles postés à l’entrée, lance-grenades et LBD-40 à la main.

Quiconque était suspecté de pouvoir troubler l’exposition était contrôlé et fouillé mais le filtre policier à l’entrée laissa passer quelques troubles-fêtes, malgré trois fouilles consécutives. Les suspects furent mis de côté et bloqués par un mur de gendarmes.
Le « toxic tour » eu lieu pour quelques dizaines de militants qui finirent toutefois par se faire interpeller par des policiers en civils, nombreux à l’intérieur. Quelques journalistes furent au passage mis dehors avec les militants.
Dehors, un petit groupe se forma autour du lampadaire sur lequel se hissa une banderole et son détenteur. Au bouclier, au gaz lacrymogène et à la main, les gendarmes repoussèrent le groupe tandis que des policiers spécialisés arrivaient pour procéder à l’évacuation du grimpeur.
Une sommation fut expédiée par la police sous la forme d’un pétard, juste avant la formation d’une nasse devant le Grand Palais. L’officier demanda aux « civils » d’aller « encager » les manifestants. C’est à ce moment que des policiers en civils effectuèrent plusieurs interpellations. Plusieurs militants criaient « laissez-nous nous disperser ».
Plusieurs interpellations eurent lieu lors de la dispersion.

Mots-clefs : répression | manifestation | police | COP21
Localisation : 8e arrondissement

À lire également...