Communiqué des occupant.e.s de l’EHESS

Depuis ce matin (lundi 30 avril), le batiment de l’EHESS situé au 96 boulevard Raspail est occupé jusqu’à nouvel ordre en réponse aux expulsions des universités de Tolbiac et de Paris ainsi que celle de la ZAD.

Communiqué des occupant·e·s du 96, boulevard Raspail

Au matin du lundi 30 avril, à la veille du très symbolique 1er mai, il a été décidé par une assemblée générale composée d’étudiant·e·s, de personnel et d’enseignant·e·s de l’Ecole des Hautes Etudes de Sciences Sociales (EHESS) que le 96 boulevard Raspail serait occupé.

Les raisons de cette occupation font écho à celles des facultés de la Sorbonne, Montpellier, Strasbourg, Marseille, Nanterre et tant d’autres : les différentes réformes imposées par le gouvernement concernant les services publics suscitent aujourd’hui de vives critiques et une opposition massive qui ne sauraient etre tues.

A ces multiples attaques, nous répondons qu’il est nécessaire de se réapproprier les espaces symboliques concernés par ces réformes afin d’en faire des lieux d’organisation, de rencontre et de lutte.

Nous appelons chacun·e·s à rejoindre les occupations, dont la notre, afin d’opérer une réelle convergence et de constituer ensemble un véritable front en consolidant le rapport de force entrepris avec l’État.

L’assemblée générale de l’EHESS

Localisation : 6e arrondissement

À lire également...