Baroud d’honneur à Longwy et Denain !

Au mois de décembre 1978, le groupe Usinor veut supprimer 21 750 emplois dans les bassins de Longwy et Denain. Dans le Nord et en Lorraine, où l’on est sidérurgiste de père en fils, le gouvernement présente cette décision comme le « plan de sauvetage de l’acier ». En réaction la population se mobilise pour rester « vivre et travailler au pays ».

Pour les ouvriers, cette terrible décision de fermeture, annoncée le 11 décembre 1978 pour l’usine de la Chiers à Longwy, quoique redoutée en raison de la contraction sévère du marché de l’acier, est en même temps incompréhensible dans la mesure où divers experts parient alors sur une relance de l’activité. Refusée par une population dont les références identitaires sont bousculées, elle donne lieu à une intense mobilisation pendant un semestre au cours duquel des formes de violences conjuguées à la création de radios syndicales dessinent un répertoire d’actions partiellement inédit. Par-delà son échec, cette lutte présente l’intérêt de participer à la reconfiguration du champ politique et syndical caractéristique des années de crise.

P.-S.

Cette BD, dont l’auteur est OLT, est parue dans [La Brique n°14 - Mai 2009->http://labouchedefer.free.fr/spip.php?article167

[Quelques témoignages sur la lutte à Longwy, Les Flammes de l’espoir http://www.editions-galilee.fr/images/3/9782718602226.pdf

Mots-clefs : usines

À lire également...