AG pour organiser le 8 mars 2015‏

Le 8 mars 2014, pour la Journée Internationale de Lutte Pour les Droits des Femmes, une Assemblée Générale féministe a réussi à organiser une magnifique manif à Paris. Véritable succès, démontrant l’attente et le potentiel politique explosif d’un féminisme de toutes et pour touTEs, ce défilé avait rassemblé près de 2000 personnes dans une grande variété de collectifs, d’organisations, d’individuEs et communautés. Plus qu’une manif, cette marche avait été une véritable fête.

Plus qu’une évidence, nous pensons qu’une réédition nous ferait un bien fou alors que ce début d’année se place sous le signe morbide de l’union nationale, cache-sexe bien mince d’une guerre totale contre les peuples d’Afrique et du Moyen-Orient et contre celles et ceux qui, dans un tel contexte, en deviennent plus que jamais l’incarnation à l’intérieur des frontières.
Dans un tel contexte, sexisme et racisme sont les outils majeurs du maintien d’un ordre dominant devenant totalitaire : nos résistances deviennent alors l’espoir le plus solide. Il nous faut en prendre soin et les développer.

Cette année,
Plus que jamais nous voulons opposer nos fiertés à leur mépris.
Plus que jamais, nous voulons hurler nos colères et nos rêves pour couvrir leurs cris de guerre.
Plus que jamais, nous voulons inonder les rues de notre soif d’égalité totale pour affronter leur système de discriminations.
Plus que jamais nous voulons renforcer nos liens pour combattre les violences et la répression que nous subissons.
Plus que jamais nous voulons marcher ensemble dans un cadre qui nous rassemble et nous ressemble touTEs.

Le succès de l’an dernier avait été rendu possible parce que nous étions nombreuSESx à préparer l’événement et que les moyens du bord, mis en commun, étaient devenus nos meilleurs outils.
Nous proposons donc de reprendre la même démarche cette année et de lancer la préparation de ce moment touTEs ensemble dans une

Assemblée Générale LUNDI 2 FÉVRIER à 19h30
Locaux de l’APF
17, boulevard Blanqui, Paris 13e

Cette AG sera mixte mais la priorité de parole sera assurée par et pour les femmes. Tout propos agressif et excluant à l’égard de touTEs ou certainEs donnera lieu à une exclusion de l’AG.

Nous proposons comme l’an dernier de nous rassembler sur un texte très simple (ci-dessous) que chaque structure, chaque individuE, chaque groupe, chaque communauté pourra s’approprier, décliner, mettre en annexe ou en chapeau de son propre appel, ou pas, en fonction de ses revendications et envies propres.

APPELMARS 2015 :

MEUFS
Nos corps, nos identités et nos histoires nous appartiennent. Ils n’appartiennent ni aux hommes, ni à l’État. Nous ne leurs laisserons pas.
Contrôle policier, contrôle judiciaire, contrôle médical, contrôle politique, contrôle économique, contrôle social, contrôle moral.

A l’image de nos vies, nos corps de femmes sont des champs de bataille.

Nous ne céderons pas. Et surtout pas aux sirènes de l’union sacrée qui hurlent pour réveiller un autre corps, celui de la nation française. Ce corps n’est pas le nôtre : il sent la mort et guerre alors que les nôtres se (dé)battent pour vivre.

En nous privant de libertés et de notre autonomie, notamment économique, les hommes et l’État ont fait de nous des guerrières.
Nous ne nous battons pas par romantisme mais pour vivre.
Nous ne nous battons pas avec des armes de guerre mais chaque jour porte son lot d’obstacles à franchir. Chacune d’entre nous a développé ses propres stratégies et ses propre armes, seule ou collectivement.
Ce combat est quotidien, ce combat est familier : ce combat est notre force.
Nous le menons parce que ce sont nos vies qui sont en jeu.
Pour les femmes, vivre, c’est combattre, et nous avons décidé de vivre.

Pour la dignité de chacune et pour la justice pour toutes et tous.
Pour que soient respectés aujourd’hui et toujours : nos choix, nos désirs, nos besoins.

Mots-clefs : anti-sexisme
Localisation : 13e arrondissement

À lire également...