8 décembre Marche pour le climat - Manifestation « Défendons la forêt de la Corniche ! »

Avant la marche pour le climat parisienne de 14h, les Amis de la Corniche des forts vous invitent à un prélude local en soutien à la lutte contre la déforestation du tiers de la forêt de Romainville à la place duquel la Région veut implanter une base de loisirs écologiquement aberrante (prairie artificielle sur sol bétonné / « sécurisé », moutons que les gens pourraient observer lors de leur promenade du dimanche derrière des murs en gabion, accrobranche dans des arbres en plastique...). Rendez-vous à 11h au parc de la sapinière (96, av. du colonel Fabien à Romainville) pour des prises de parole et départ en manifestation à travers Romainville jusqu’à la mairie des Lilas à 12h. Venir habillé en vert, avec de quoi dessiner sur des clôtures et/ou faire du bruit, si possible.

11h : Rendez-vous au parc de la sapinière (96, av. du colonel Fabien à Romainville) pour des prises de parole, la plantation symbolique d’un arbre "Corinne Valls", le déploiement de masques d’animaux et de banderoles en vue de la marche, etc. Venir habillé en vert, avec de quoi dessiner sur des clôtures et/ou faire du bruit, si possible.
12h : Départ en déambulation à travers Romainville en direction de la mairie des Lilas en passant par la cité Gagarine où des logements sociaux sont en passe d’être détruits sans possibilité de reloger tous leurs habitants pour faire le lien entre ces deux luttes combattant une même politique d’aménagement urbain anti-écologique et anti-sociale.

Des associations et des citoyens s’opposent au défrichement de la forêt de Romainville, programmé par la région pour y réaliser une base de loisirs au rabais. A 2 km de Paris, cette forêt s’est développée sans intervention de l’homme sur d’anciennes carrières fermées au public.

Les citoyens ont réussi à stopper les travaux, mais depuis octobre, des centaines d’arbres cinquantenaires ont été abattus malgré leur rôle avéré pour dépolluer, rafraîchir l’air, stocker le carbone, infiltrer l’eau dans le sol, et malgré les espèces protégées qu’ils abritent. 8,5 hectares sur les 27 que comptent la forêt vont être défrichés et en partie comblés par injection de ciment, pour n’ouvrir au final que 4 hectares de prairie artificielle au public.

Aujourd’hui, les parcs qui jouxtent cette forêt sont délaissés malgré les 38 millions d’euros d’argent public engagés dans ce projet depuis les années 2000. Ces parcs ne demandent qu’à être entretenus et équipés pour accueillir les Franciliens qui ont besoin d’espaces verts, mais aussi d’une politique urbaine équitable et durable.

Les porteurs de ce projet, la Région et la mairie de Romainville, refusent une alternative écologique plus ambitieuse à leur « base de loisirs ». Ceci est irresponsable à l’heure des alertes répétées sur le réchauffement climatique et de l’extinction de la biodiversité, même ordinaire.

Cette destruction de la forêt, de son patrimoine et de son écosystème, est inscrite dans un vaste plan de spéculation immobilière qui touche Romainville (cité Gagarine et Bas-Pays en première ligne) et les autres villes limitrophes de la base : Pantin, Noisy-Le-Sec et Les Lilas.

Nous refusons que les choses se passent sans concertation, sans tenir compte des enjeux sociaux liés à la transformation brutale des villes, du réchauffement climatique et de la pollution qui touchent particulièrement les habitants de nos banlieues.

Note

Préparation des banderoles et masques animaux les 1er et 2 décembre. Contact pour connaître le lieu : 06 87 20 36 89.

Localisation : Romainville

À lire également...