77 - Seine et Marne

Brèves > Expression - Contre culture

La SNCF réclame plus de 600 000 € au graffeur Oreak

Le graffeur OREAK s’est fait pécho en 2012 par la sous-direction régionale de la police des transports (SDRPT), elle-même accompagnée de journalistes de « 90’ enquêtes » en quête de sensationnalisme.
Il est aujourd’hui poursuivi par la SNCF pour destruction de bien qui lui réclame au passage plus de 631 000 € de dommage devant le tribunal de Melun ! (Info chopée sur le Parisien)
Alors que le graff s’invite dans les galeries et que les artistes les plus côtés s’arrachent à prix d’or, l’essence même de (...)

Brèves > Salariat - précariat

Raffineries Total en grève… L’essence s’épuise...

Raffineries Total en grève… L’essence s’épuise
Les ouvriers de la Raffinerie de Grandpuits sont en grève depuis mardi 17 Mai : l’essence s’épuise. Toutes les raffineries participent au mouvement. Les raffineurs semblent déterminés à poursuivre le mouvement entamé mardi. Une AG se tiendra demain [vendredi 20 mai] à 14h à Grandpuits, nous vous tiendrons au courant de la suite des évènements. Soyons là quand les ouvriers auront besoin de nous.
Vive le blocage de l’économie (...)

Brèves > Répression - prisons

Melun : Une enfant de 11 ans se prend deux tirs de flash ball

Les flics s’amusent aussi dans le 77. La République de Seine-et-Marne nous apprend ce "fait divers". Un fait banal surtout.
Une fillette de 11 ans, scolarisée en CM2, aurait reçu malencontreusement deux tirs de Flash Ball alors que la police tentait de disperser un attroupement hostile, mardi 29 mars. Atteinte à la jambe et au dos, elle se retrouve avec 21 jours d’incapacité de totale de travail. « Depuis, ma fille fait des cauchemars toutes les nuits et je vais devoir l’emmener chez le psychologue (...)

Brèves > Migrations - sans-papiers

Résistances au centre de rétention du Mesnil-Amelot

Vendredi, un détenu du centre de rétention du Mesnil-Amelot est monté sur les toits contre son expulsion. Il y est resté jusqu’après l’heure programmée du décollage.
L’administration rétentionnaire préfère les migrants dociles ou morts. Elle a déplacé cette personne au centre de rétention de Plaisir dans les Yvelynes, et l’un de ses présumés complices a été envoyé au centre de Palaiseau (Essonne).
Le parisien
Dimanche et lundi, il y a eu une coupure d’électricité et d’eau. La préfecture est peu prolixe sur (...)

Brèves > Logement - Squat

Stratégie d’isolement des migrantEs, exemple à Ecuelles

Désorganisée voire dangereuse, la solidarité ? C’était le discours tenu par les autorités pour évacuer la Maison des Réfugiés, ouverte par les migrants et leurs soutiens à Paris, dans un lycée désaffecté. L’État devait lui, organiser correctement hébergement et accès aux droits.
Résultat : des places en hôtel réservées au petit malheur la chance à l’autre bout de l’Île-de-France, l’isolement total, pas même de nourriture prévue, et aucune visite pour entamer les démarches....alors même qu’au lycée, le suivi était (...)

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |

Publiez !

Comment publier sur Paris-luttes.info ?

Paris-luttes.info est ouvert à la publication. La proposition d'article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail paris-luttes-infos chez riseup.net

-