30 septembre : retraites, la contre-attaque !

Manifestation contre le blocage des pensions de retraite. Rassemblement à 14h30 devant la Préfecture de région, 5 rue Leblanc Paris 15e, en face de l’hôpital Pompidou, suivi d’une manifestation jusqu’à France Télévisions. Partout en France, le 30 septembre disons non au patronat et au gouvernement ! Non au blocage des pensions de retraite !

Le gouvernement, suivant les recommandations du MEDEF, a décidé de bloquer la revalorisation des pensions de retraite au-delà de 1200 €. De son coté, le MEDEF a bloqué la revalorisation des complémentaires ARRCO, AGIRC pour 2014. Parallèllement, ont été mises en place la fiscalisation de la bonification des pensions des retraités ayant eu trois enfants et plus, le passage de 10 à 25 ans pour les salariés du privé, l’indexation des pensions sur les prix et non sur l’évolution des salaires moyens, une hausse de la TVA, des décotes, l’allongement des durées de cotisation et, depuis le 1er avril 2013, l’instauration d’une taxe de 0,3% pour les retraites imposables (CASA)...
La liste des coupes, recoupes, et attaques serait encore longue.

Le 3 juin à l’appel de 9 organisations de retraités venant de toute la France, une manifestation a eu lieu pour exprimer notre colère pour la défense des retraites, de la santé, le droit à l’autonomie.. Un rassemblement large est à nouveau appelé ce mardi 30 septembre contre le gel des pensions, pour le retour à une revalorisation annuelle des pensions au 1er janvier de l’année ainsi que pour le développement et le renforcement de services publics de qualité indispensables au mieux vivre individuel et collectif (santé, transports, logements sociaux, etc).

Il ne s’agit pas tant de plaider pour d’autres mesures technocratiques, un retour du compromis fordiste ou de l’État-Providence, car ce mécanisme est intrinsèquement amené à produire toujours plus de précarité, en particulier pour les plus faibles, ou pour celles et ceux qui ne peuvent pas ou plus travailler. Il s’agit plutôt de remettre en question directement cette logique de rentabilité chaque jour plus invivable. Le capitalisme, c’est la crise. Faisons entendre une autre perspective, qui place au coeur les besoins réels de chacun-e, et l’entraide intergénérationnelle.

Mots-clefs : retraite
Localisation : 15e arrondissement

À lire également...