200 intermittents, chômeurs et précaires bloquent le chantier de la Philharmonie de Paris à la Villette

Ce matin, le chantier du nouveau Théâtre philharmonique de la Villette est occupé par des chômeurs, précaires, intérimaires, intermittents... Il s’agit de la poursuite du mouvement des intermittents et précaires contre l’accord sur l’assurance chômage.

A lire : le communiqué des occupants !

Nous appelons à une manifestation de convergence des luttes avec les cheminots, intermittents, chômeurs précaires demain jeudi 19 juin à 11h30 à la Gare Montparnasse.

Nous demandons toujours le non-agréement de l’Accord du 22 mars, préalable à l’ouverture de réelles négociations. Nous sommes contre toutes les réformes nuisibles et imposées par le gouvernement et le Medef. Et contre le monde qui va avec.

Ce que nous défendons nous le défendons pour tous.

  • 20h : Les occupants sont sortis sans encombres. Pas d’arrestations.
  • 18h20 : Les flics interviennent et tentent de faire sortir les derniers manifestants perchés en haut.
  • 16h15 : Une Ag des intermittent.e.s et précaire se tiendra à 19h sous la grande halle de la Villette.
  • 80 personnes sont toujours actuellement sur le toit dans des conditions difficiles : « le commissaire refuse de faire passer de l’eau, quitte à appeler les pompier en cas de malaise ».
  • 12h15 : Des négociations sont en cours pour l’évacuation. Le directeur de cabinet d’Aurélie Filippetti, la ministre de la Culture et de la Communication est sur place. Les intermittent.e.s veulent la présence de ceux de Manuel Valls et François Rebsamen.
  • 11h00 : Les flics sont rentrés dans des locaux bloqués du chantier. Une centaine de personnes sont montées sur le toit.
  • 10h30 : Ultimatum policier avant intervention policière. Appel à soutien.
  • 9h45 : Présence policière accrue devant le chantier.
  • A Quimper, des collectifs de chômeurs, précaires et intermittents bloquent l’entreprise de BTP Le Bris dont le patron est président du Médef Finistère (route de Bénodet à Pleuven). A Lyon, c’est le siège de Visiativ, dont le patron est président du Médef lyonnais qui est occupé (à suivre sur Rebellyon).
  • 9h05 une AG entre intermittent.e.s et intérimaires du chantier commence.
  • 8h30 Pendant ce temps les autres gens restent autour du chantier. Des centaines d’ouvriers se retrouvent désœuvré. Ils sont visiblement plutôt contents d’être en chômage technique. Les personnes qui occupent discutent avec eux et les ouvriers témoignent des problèmes de sécurités dans le chantier. Hé oui la culture a un coût. On fait donc bosser des sans papiers, on profite du dumping social en faisant venir des ouvriers de pays de l’est avec des contrats précaires... La prochaine fois on viendra avec un inspecteur du travail !
  • Un groupe est monté tout en haut du chantier et compte bien y rester toute la journée :
  • 7h00 Plusieurs groupes d’intermittent.e.s se sont retrouvés tôt ce matin et ont convergé vers la Villette. Rapidement, différentes entrées d’un chantier sur place sont bloquées par 200 personnes et des banderoles sont posées sur les échafaudages.

Il s’agit d’un chantier gigantesque pour une salle d’une capacité de près de 2400 personnes. Grosse usine à culture donc.
Evidemment ce sont toujours les mêmes qui s’engraisse dessus. En effet l’architecture a été confié à... Jean Nouvel (quelle surprise) et la construction à Bouygues (ça alors ?).
Mais c’est pas gagné puisque le chantier coute déjà le triple de ce qu’il devait couter.

Localisation : 19e arrondissement

À lire également...