Mémoire

Salariat - précariat

Dix Thèses sur l’Université Productive - Cristal qui songe

Du lycée à la fac, la restructuration en cours de l'école vise à opérer une formalisation accrue de la sélection dans un contexte de précarisation continue, caractéristique de la société de concurrence. La stratification renforcée de la force de travail que cette généralisation de la sélection annonce invite à faire retour sur le rôle productif de l'école. 21 ans après leur rédaction, puisse la lecture de ces thèses et des éléments d’enquête sur la vie en formation qu'elles comportent y contribuer.

Contrôle social

Rien d’humain ne se fait sous l’emprise de la peur

Ce texte a été publié dans la troisième revue d’Os Cangaceiros en Juin 1987. Il a été écrit après une série d’attentats perpétrés en Février 1986 à Paris et revendiqués par le CSPPA (Comité de Solidarité aux Prisonniers Politiques Arabes). Il paraît terriblement d’actualité à l’heure où les parlementaires ont voté, pour les pérenniser, un certain nombre de mesures répressives de l’état d’urgence dans le droit commun.

Résistances et solidarités internationales

Les fondements de l’Autonomie italienne

A l”heure où de nombreux camarades prennent en référence l’autonomie comme critère de lutte et s’avancent même souvent contre toute forme d’avant-gardise ou d’organisation sérieuse (AG, coordination, comité, collectifs de luttes). A l’heure où nous nous posons des questions sur pourquoi nous ne parvenons plus à dépasser des syndicats dont la direction est aux mains de la bourgeoisie de gauche. Il nous a semblé bon de revenir sur quelques expériences d’autonomie des luttes, celles de l’Italie.

Résistances et solidarités internationales

Anarchistes vs bolcheviks - Comment il ne faut pas faire la révolution !

Peu avant sa mort en 1920, Kropotkine écrivait : « Nous apprenons à connaître en Russie comment le communisme ne doit pas être introduit. » Le vieux théoricien anarchiste se gardait d’attaquer trop ouvertement les nouveaux maîtres de Russie pour ne pas alimenter la réaction. Les anarchistes comptèrent néanmoins parmi les premiers critiques – et les premiers persécutés – du bolchevisme. Paru dans CQFD n°158, octobre 2017.

Économie

Do you remember counterrevolution ? Paolo Virno - La Horde d’or

Que signifie le terme de « contre-révolution » ? Il ne faut pas seulement y entendre la violence de la répression (même si, bien sûr, elle n’est jamais absente). Il ne s’agit pas non plus d’une simple restauration, d’un retour à l’ancien régime*, du rétablissement d’un ordre social malmené par les conflits et les révoltes. La « contre-révolution » c’est, littéralement, une révolution à rebours. Ce qui revient à dire : une innovation furieuse dans les modes de production, les formes de vies, les relations sociales, qui pourtant renforce et relance le commandement capitaliste.

Résistances et solidarités internationales

Révolution et contre-révolution en Russie en 1917 – avec Alexandre Skirda [Radio]

Un siècle après, une brève histoire des révolutions russes de 1917 : révolution prolétarienne de Février et ses prolongements, contre-révolution bourgeoise de Mars-Juin 1917, coup d’État pseudo-révolutionnaire du parti bolchévique en Octobre 1917, contre-révolution bolchévique à partir de cette date – avec Alexandre Skirda, historien, auteur notamment sur ce sujet de « Nestor Makhno, le cosaque libertaire. La lutte pour les soviets libres en Ukraine (1917-1921) » (Vetché, 2005), de « Les anarchistes, les soviets et la révolution de 1917 » (Spartacus, 2016) et de « Kronstadt 1921, soviets libres contre dictature de parti » (Spartacus, 2017).

Expression - Contre culture

Entretien avec l’historien Eric Aunoble : Du « Grand Soir » à « l’espoir levé à l’Est », comment le mythe révolutionnaire a-t-il perduré ?

Eric Aunoble, historien et enseignant à l'université de Genève qui interviendra le 11 novembre 2017 lors d'une journée de commémoration critique de 1917 « Chagrin révolutionnaire », a accepté de répondre à quelques questions préalables sur la Révolution russe et ses mythes. Merci à lui.

Salariat - précariat

[Nantes / Saint-Nazaire] Histoire de luttes ouvrières de l’été 1955

Extraits des écrits de Nicolas Faucier, ouvrier mécanicien anarcho-syndicaliste Nazairien contributeur au journal Le Libertaire, retranscrits par des militant-e-s de Saint-Nazaire. En 1955, les chantiers de l'Atlantique groupent sous une seule direction plus de 10 000 ouvriers et employés. Ceux-ci avaient calculé que, tandis que l'indice des salaires était passé de 100 à 548 (de 1946 à 1955), celui des dividendes avait bondi de 100 à 3502.

Résistances et solidarités internationales

L’affaire Sacco-Vanzetti - avec Ronald Creagh [Radio]

90 ans après l’exécution de Sacco et de Vanzetti, anarchistes injustement accusés de crimes, une histoire de l’anarchisme italien aux États-Unis, de la machination judiciaire contre Sacco et Vanzetti et de la campagne mondiale de soutien de ceux-ci – avec Ronald Creagh, historien libertaire, professeur de civilisation américaine à l’Université de Montpellier - Paul Valéry, membre du comité de rédaction de Réfractions, et auteur sur ce sujet de Sacco et Vanzetti (La Découverte, 1984, avec une réédition aux Éditions de Paris, 2004).

Urbanisme - Transport

Pierre de Coubertin, le père des Jeux Olympiques modernes, méprisait les femmes et admirait Hitler

A quelques jours de l'attribution des JO de 2024 et 2028, voici un article publié sur Rebellyon.info à l'occasion des JO de Rio en 2016. Comme tous les quatre ans et contre toute évidence, les médias ont essayé de nous convaincre que les valeurs du sport olympique ne sont pas l’écrasement des faibles par les forts, ou une anthropométrie validant par le spectacle la supposée supériorité des hommes sur les femmes, mais plutôt celles de celui qui a réintroduit les Jeux Olympiques en 1896. Mais au fait, qui était le baron Charles Pierre Fredy de Coubertin ?

Salariat - précariat

Avril 1947 : La grève Renault enflamme la France

En avril 1947 démarrait à l’usine Renault de Boulogne-Billancourt une grève historique qui allait conduire à l’expulsion des ministres communistes du gouvernement. Le PCF et la CGT, alors en pleine fièvre patriotique, combattirent cette grève jusqu’à ce qu’ils ne puissent faire autrement que de l’accompagner. Le mouvement a démarré sous l’impulsion des groupes d’extrême gauche actifs à Renault. Article initialement paru sur Alternative Libertaire.

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 |

Suivre tous les articles "Mémoire"