Infos locales

Migrations - sans-papiers

Manif à Calais en solidarité avec les migrants, départs de Paris

Le cadre unitaire « Migrants bienvenue ! » a décidé d’organiser une mobilisation sur Calais le samedi 1er octobre 2016, en lien avec les migrants de la jungle, les organisations locales et les réseaux britanniques de solidarité. Interdite par la préfecture, la manifestation a été maintenue par les organisateurs et des bus sont bien partis de Paris. 16 h 20 : Bloqués par la gendarmerie sur l'autoroute, les 4 bus partis de Paris ont été contraints de rebrousser chemin sans même avoir réussi à atteindre Calais.

Migrations - sans-papiers

Vendredi 16 septembre, après l’évacuation médiatique, rafle à Stalingrad

Vendredi matin, sous l'oeil attentif des caméras, des centaines de migrants et migrantes ont été évacué-e-s des campements de fortune situés dans le quartier Jaurès -Stalingrad. L'après-midi même, les laissé-e-s pour compte de l'opération, ainsi que des évacué-e-s qui avaient été conduits vers des lieux d'hébergement où il n'y avait plus de places et étaient revenu-e-s à Stalingrad, étaient raflé-e-s dans un silence assourdissant, si ce ne sont les cris de quelques passant-e-s certes solidaires mais néanmoins trop peu pour ne plus être impuissant-e-s.

Migrations - sans-papiers

Enfermer les étrangers, ça rapporte !

Les centres de rétention administratives sont des lieux d'enfermement où les personnes étrangères sans-papiers sont placées sur décision d'un préfet, afin d'organiser leur expulsion du territoire. En 2015, près de 48 000 personnes y ont été enfermées. Une statistique déprimante quand on se bat pour l'égalité et la liberté de circulation... mais alléchante pour ceux qui investissent dans cette industrie xénophobe !

Migrations - sans-papiers

Emmaüs contre la solidarité : procès en appel le 3 octobre

Ces derniers jours plusieurs personnes ont été convoqué-es ou ont reçu des convocations au commissariat à la suite de manifestations de solidarité avec les migrants. Depuis le début de la lutte des migrants, en juin 2015, l’État cherche à invisibiliser et disperser les migrant-es tout en réprimant la solidarité. De nombreuses personnes solidaires en ont fait les frais que ce soit à la frontière italienne, à Calais ou à Paris.

| 1 | ... | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | ... | 25 |

Suivre tous les articles "Infos locales"