Infos locales

Migrations - sans-papiers

Ils veulent juger Houssam, nous ferons le procès des rafles

Le 30 septembre 2016 avait lieu la 17e rafle d'exilé.es à Paris depuis le 28 juillet. Parmi d'autres était présent Houssam El Assimi membre du collectif la Chapelle Debout ! Il a été jeté à terre et étranglé. Il est jugé le jeudi 21 septembre prochain dès 9h au TGI de Paris pour rébellion et violence sur agent dépositaire de l'autorité publique. Communiqué du collectif la Chapelle Debout ! à l'occasion du procès.

Migrations - sans-papiers

Solidarités et luttes pour la liberté de circulation : sabotons la machine à expulser

Le 23 juin 2017 se tient le procès de 4 personnes accusé-es de collage d'affiches et de tags contre des entreprises collaboratrices de la machine à expulser les sans-papiers ainsi que de refus de prise d'ADN. Ces actes qualifiés de « dégradations » ont été accomplis en 2010 dans le cadre de la solidarité avec dix sans-papiers accusés d'avoir brûlé le centre de rétention de Vincennes le 22 juin 2008, suite à la mort d'un retenu, Salem Souli.

Migrations - sans-papiers

Affaire Machine à expulser : Réunion publique. Mise à jour : d’autres procès à prévoir

Après sept ans et demi d’instruction, des milliers de pages de dossier, une quinzaine de personnes perquisitionnées, arrêtées, filaturées, écoutées, filmées, mises en examen, incarcérées, assignées à résidence, maintenues sous des contrôles judiciaires variés pendant plus de sept ans, l’État et la justice passeront finalement quatre personnes en procès, le 23 juin 2017 à Paris. Erratum du 05/06/2017 : D’après de nouvelles informations, il semblerait que la justice prévoie de passer d'autres personnes en procès dans le cadre de cette affaire, sans pour autant qu'une date d'audience ait été fixée. Plus d'informations seront rendues publiques dés que possible, et notamment à la réunion publique du 9 juin. Il est d'autant plus nécessaire de se mettre en contact et/ou se retrouver pour en parler.

Migrations - sans-papiers

Après l’expulsion violente des travailleurs sans-papiers de la mairie d’Alfortville

Le Collectif des Travailleurs Sans Papiers de Vitry a brièvement occupé ce mardi matin la mairie d'Alfortville avant de se faire expulser par la police sur demande de la mairie socialiste. Plusieurs occupants ont été sérieusement blessés. Le collectif réaffirme ses objectifs : dénoncer les lois anti-ouvrières du gouvernement socialiste et réclamer la régularisation des travailleurs sans-papiers.

| 1 | ... | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | ... | 22 |

Suivre tous les articles "Infos locales"