Analyse et réflexion

Contrôle social

Mort à la démocratie - extrait choisi

« Mort à la démocratie ! » : ce slogan, tagué sur les murs de l’École des hautes études en sciences sociales de Paris durant le mouvement contre le CPE, a été pris par la majorité des médias comme la preuve de la folie irresponsable de ceux qui occupaient les lieux. C’était toucher là à un tabou. La démocratie, comme le capitalisme d’ailleurs, est devenue l’horizon indépassable de notre époque. Tout discours qui tendrait à la remettre en cause est disqualifié d’avance : on ne veut tout simplement même plus l’entendre. La démocratie, pourtant, a surtout fait jusqu’à présent la preuve de son échec. Le monde qu’elle domine est toujours un monde de soumission, de privations et de pauvreté. Le droit de vote est censé assumer à lui seul l’expression de la volonté populaire : mais croit-on encore que quoi que ce soit puisse changer grâce à des élections ?

Contrôle social

Et si on parlait de la répression ...

Avant-propos : Le nous de ce texte, c'est celui d'un milieu militant anarchisant, qui se compose et se décompose au jour le jour, entre les luttes sociales et écologistes, d'un collectif, d'une lutte, d'un lieu ou d'un groupe affinitaire à un autre. Un milieu qui, depuis le CPE, a tissé un large réseau de connaissances, d'échanges, au gré ou indépendamment des identités collectives. Le texte ci-dessous s'adresse à celleux qui s'y reconnaissent, partiellement au moins.

Contrôle social

Que crève ton pouvoir

On vous espionnne. C'est pas de la paranoïa, c'est clairement expliqué dans un article du Monde de 2013. Bien entendu, c'est illégal. Sauf si vous êtes soupçonné d'être un terroriste, un mafieux ou un espion. C'est un texte de 2013 qui encadre cet espionnage légal : la loi de programmation militaire. Lorsque l'espionnage est illégal, il n'a aucune valeur juridique : les informations collectées ne peuvent pas être utilisées devant un tribunal.

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 |

Suivre tous les articles "Analyse et réflexion"