Analyse et réflexion

Répression - prisons

Le retour du bâillon

Mise à jour 29 juin: résultat de l'audience : Médias «libres», pour de bon. Une personne proche du site Iaata.info passe en procès fin juin. Communiqué rédigé et signé par divers journaux, revues et sites d’information indépendants. « J'abdique », a déclaré le parquet en ouverture d'un procès qui n'aura finalement pas eu lieu. Les accusateurs ont plié devant le travail conjoint des médias libres, leurs soutiens et les conclusions envoyées par la défense avant l'audience. Une belle déculottée pour des magistrats aussi impulsifs que vindicatifs, qui voulaient par cette attaque intimider celles et ceux qui protestent contre les violences policières et la mort de Rémi Fraisse. Cette tentative de procès aura au moins renforcé la solidarité envers les médias libres. Longue vie !

Répression - prisons

« Delta, Charlie, Delta » La relaxe programmée des policiers responsables de la mort de Zyed Benna et Bouna Traoré

Cette brochure est écrite par le Collectif Angle Mort. Elle revient sur le contexte et le procès des policiers impliqués dans leurs la mort de Zyed et Bouna. De plus elle revient sur La Peur des keufs : Cette peur est donc ignorée du tribunal parce qu’elle est doublement subversive : elle dit à la fois la violence des pratiques policières et l’existence d’un refus à leur égard.

Répression - prisons

Désarroi et nouveau revers pour la famille de Wissam El Yamni, mort lors d’une interpellation policière

Mardi 28 avril 2015, la famille El Yamni, dont le fils Wissam décédait après être tombé dans le coma au cours d’une interpellation à Clermont-Ferrand dans les premières heures du 1er janvier 2012, a reçu les conclusions du collège d’experts nommés dans leur affaire. L’affaire pourrait ainsi être classée. Cette nouvelle tombe comme un couperet pour la famille, qui, face aux émeutes suivant la mort de Wissam, avait appelé au calme, et à faire confiance à la Justice. Parce que nous savons désormais que la Justice ne protège pas les gens comme nous. Elle protège ceux qui les tuent.

Répression - prisons

Mourir à 30 ans sous les balles des policiers (Hommage à Abdoulaye Camara, un poème par Julie Amadis)

Deux Ferguson au Havre en 131 jours : Mohamed Rajhi 41 ans et Abdoulaye Camara presque 31 ans Samedi 21 février un rassemblement a réuni place de l'Hôtel du ville du Havre dans un calme parfait une centaine de proches et de soutiens de Abdoulaye Camara Julie Amadis était présente (les photos sont d'elle) et vient d'écrire ce poème en hommage au 2° mort du procureur Nachbar du Havre

| 1 | ... | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 |

Suivre tous les articles "Analyse et réflexion"