À lire ailleurs

Répression - prisons

Après un « refus d’obtempérer », un jeune homme condamné à deux ans d’emprisonnement

Le 13 octobre dernier, la presse lyonnaise se faisait l’écho d’un nouveau « refus d’obtempérer » quai de Bondy. Derrière des titres sensationnalistes se trame une histoire banale faite d’une tentative d’échapper à la flicaille et d’années de prison distribuées sans sourciller par des magistrats aux ordres. Récit du procès du conducteur. Article publié sur Rebellyon

Migrations - sans-papiers

Le juge, le flic et le médecin

Systématiquement, les prisonnier·e·s racontent des cas de violences médicales, de refus de soin, et d’enfermement de personnes malades. La santé en CRA est souvent un enjeu de lutte, comme dans des grèves de la faim collectives pour obtenir des soins. Face au risque d’expulsion, des prisonnier·e·s en arrivent à des pratiques telles que l’automutilation. Dans ce texte il n’est pas question de réclamer de meilleures conditions d’enfermement : la privation de liberté n’est pas et ne sera jamais compatible avec une bonne santé. La dégradation de l’état de santé physique et mentale en CRA est un outil de l’État pour réprimer les personnes étrangères. À partir de ces histoires, on propose ici quelques réflexions au sujet de la santé dans les CRA.

Médias

Elon Musk bannit CrimethInc. de Twitter à l’instigation d’un troll d’extrême droite

Le 25 novembre, à la demande d’un troll d’extrême droite, Elon Musk a suspendu le compte Twitter @crimethinc. L’objectif de Musk en acquérant Twitter n’avait rien à voir avec la « liberté d’expression » - il s’agissait d’une démarche partisane visant à faire taire l’opposition tout en ouvrant un boulevard à l’extrême droite. Cela met en évidence les dangers de dépendre des plateformes de médias sociaux appartenant aux grandes entreprises. Article repris de MIA

Santé - Soins

Prendre soin des manifestant.es bléssé.es

Nous sommes le 29 octobre 2022, soit 8 ans après la mort d’un jeune de 21 ans sur la zad du Testet par une grenade lancée par les forces de l’ordre en pleine nuit sur des opposant.es au projet de barrage à Sivens dans le Tarn. Les violences policières s’accumulaient déjà depuis des mois sur la zone. Nous sommes le 29 octobre 2022, et on nous annonce déjà 50 blessé.es du coté des manifestant.es, dont 3 hospitalisé.es, contre le chantier de mega bassine à Sainte Soline dans les deux Sèvres. La similitude entre ces 2 luttes m’a frappé, et j’aimerai pouvoir partager ici des ressources et des conseils pour les bléssé.es et leur entourage acquises ses 8 dernières années.

Résistances et solidarités internationales

Ne permettons pas l’assassinat d’Alfredo Cospito, en grève de la faim depuis le 20 octobre. Appel pour une mobilisation internationale

Depuis le 20 octobre, Alfredo Cospito est en grève de la faim contre le régime de détention par isolement total, appelé le « 41 bis », auquel il est soumis, et contre la peine de perpétuité incompressible. Nous n’avons que quelques semaines pour sauver la vie d’Alfredo Cospito, pour éviter son assassinat, mais surtout pour donner un signe de contre-attaque face à ce qui est en train de se passer. Mobilisons-nous partout dans le monde, faisons pression sur l’État italien pour qu’Alfredo puisse sortir du 41 bis.

Résistances et solidarités internationales

Zarzis 18/18, la grève générale et le scandale du Jardin d’Afrique

Le 18 Octobre 2022, une grève générale a traversé la ville de Zarzis en signe de protestation suite à la disparition de 17 personnes parties harraga le 21 septembre. La semaine dernière, les corps de 3 personnes ayant fait partie de ce groupe ont été retrouvés dans le Jardin d’Afrique, où ils avaient été enterrés sans test ADN. Les mobilisations demandent la vérité et des explications à la Garde Maritime, la Mairie, l’hôpital et le procureur. Article publié par MIA

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 101 |

Suivre tous les articles "À lire ailleurs"