À lire ailleurs

À lire ailleurs > Répression - prisons

Comment meurt-on d’une fracture du crâne dans un commissariat

À cette heure, il est encore difficile de raconter avec précision ce qui a pu se passer ce premier dimanche d’août entre la rue Bayard et les geôles du commissariat central de Toulouse. Toutes les informations dont on dispose proviennent d’une seule et même source : la police nationale. La même qui a « retrouvé » dans la nuit de dimanche à lundi un homme mort dans un cachot de son comico, un homme de soixante ans dont l’autopsie réalisé le lendemain après-midi dira qu’il est décédé d’une fracture du crâne…

À lire ailleurs > Répression - prisons

PS et préfet veulent la tête de « Nuit Debout Lannion »

À Paris, Manuel Valls utilise une troisième fois le 49.3 pour faire adopter définitivement la loi Travail, au mépris des positions passées de son parti sur cette disposition constitutionnelle comme sur la hiérarchie des normes. Dans les Côtes-d’Armor, les cadres du PS donnent des leçons de démocratie à « Nuit Debout Lannion » après son défilé carnavalesque et révolutionnaire du 14 juillet. Dans le rôle du gendarme dans Guignol, le préfet des Côtes-d’Armor, Pierre Lambert, qui compte interdire les manifestations du mouvement et assommer financièrement ses participants.

À lire ailleurs > Répression - prisons

Prison de Roanne : solidarité avec Christine poursuivie par des matons

Une fois encore Christine actuellement détenue à la prison de Roanne, passera en procès le 27 juillet au tribunal de Roanne pour répondre d’incidents survenus en avril-mai-juin 2016 et pour lesquels lui ont été signifiés 9 chefs d’inculpations de violences et rébellions sur des matons de Roanne ainsi qu’un refus de signalétique ( empreintes digitales et photos).

prison
À lire ailleurs > Répression - prisons

Après Nice

Neuf mois d’état d’urgence. Neuf mois de perquisitions, d’interdictions de manifester, de restrictions de libertés. 5 000 policier.e.s et gendarmes recruté.e.s, 2 500 postes supplémentaires pour la justice et sa sinistre administration pénitentiaire. 736 millions d’euros dépensés, au point où l’Union Européenne accepte d’assouplir ses règles concernant le déficit budgétaire de la France pour la soutenir dans sa lutte contre le terrorisme.

À lire ailleurs > Répression - prisons

[Nantes] État des lieux de la répression judiciaire du mouvement contre la loi travail

A Nantes, les évènements contre la « loi Travail et son monde » ont été intenses depuis le mois de mars. La répression l’a été tout autant. A l’image de la Défense Collective parisienne, la « Legal Team » nantaise suit de près les arrestations et procès. Dans ce document, la « Legal Team » s’évertue de dresser au mieux un bilan précis de la répression judiciaire depuis le début du mouvement jusqu’au 30 juin 2016. État des lieux...

À lire ailleurs > Répression - prisons

Du centre de rétention administrative de Nice

Lettre de Andrea, Rafael, Vincenzo et Arturo, militants arrêtés suite à l’occupation d’un ex-poste de douane à la frontière franco-italienne de Breil-sur-roya. Cette occupation avait pour but de transformer ce sinistre endroit en un lieu de rencontre et d’organisation contre les frontières et ce qui va avec. Les quatre camarades/compagnons ont reçus un décret d’expulsion d’un an de la France. Voici la lettre qu’ils ont rédigée depuis le centre de rétention de Nice où ils attendent leur expulsion.

À lire ailleurs > Répression - prisons

Chronique d’une banale garde à vue

Interpellé le dimanche 1er mai 2016 mai puis placé en garde à vue, je vais vous relater mon expérience. Je n’ai pas ici la volonté de me victimiser ni d’attiser quelque haine que ce soit, je souhaite uniquement lever le voile sur le comportement banal, anodin, quotidien de la police ainsi que sur la façon dont sont traitées les personnes gardées à vue.
Je suis conscient que ma garde à vue s’est relativement bien passée si on la compare avec celle d’autres personnes, je tiens malgré tout à témoigner car trop peu de gens le font.

À lire ailleurs > Répression - prisons

Les CRS s’équipent d’un riot-gun Penn Arms, l’un des symboles de la militarisation de la police américaine

Une photo prise à Lyon lors de la manifestation de jeudi 2 juin contre la visite de Macron montre un CRS avec une arme peu connue mais impressionnante : un « lance-grenades multiple ». Un engin dont les photos avaient fait le tour du monde lors de la répression des émeutes de Ferguson, après la mort de Mike Brown. Mise à jour vendredi 23h30.

À lire ailleurs > Répression - prisons

Charge de la police à Rennes : « sourire aux lèvres, les flics criaient : ‘‘on va tous vous niquer’’ »

Jeudi 2 juin, à Rennes, plusieurs véhicules de police ont foncé sur la foule de manifestant-e-s venu-e-s mener une action de blocage sur la rocade. La répression, d’une violence extrême, a fait plusieurs blessé-e-s, emmené-e-s à l’hôpital par des pompiers. Présent sur place, M., étudiant, raconte ce qu’il s’est passé.

| 1 | ... | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | ... | 14 |

Publiez !

Comment publier sur Paris-luttes.info ?

Paris-luttes.info est ouvert à la publication. La proposition d'article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail paris-luttes-infos chez riseup.net