À lire ailleurs

Migrations - sans-papiers

La question migratoire à la frontière du fascisme

Depuis l’élan d’empathie suscité par la photo du petit Aylan retrouvé inanimé le long d’une plage en Turquie suite au chavirage de son embarcation en septembre 2015, force est de constater qu’à peine trois ans après cet événement tragique, le temps n’est plus à la compassion avec les réfugiés dans les discours politiques. La récente agitation autour de la question migratoire lors de la tenue du Conseil européen le 28 juin dernier et les tensions s’en dégageant en attestent largement. Le retour du contrôle des frontières est dans la bouche de tous les dirigeants politiques, et avec celui-ci, c’est bien le renforcement des États dans leur souveraineté qui en sort affirmé, dégageant au passage une voie royale aux idées nationalistes et identitaires…

Migrations - sans-papiers

En traversant la frontière... - Manif contre les frontières

Hier, dimanche 22 avril, 300 personnes sont parties depuis Clavière, pour traverser la frontière. Après une matinée de discussions et de rencontres sur le thème « Alpes, frontières et résistances » et un repas partagé devant le Refuge Autogeré Chez Jésus, nous nous sommes organisé·es, exilé·es et solidaires, contre toutes les frontières. Nous avons marché ensemble et uni·es, et nous avons bloqué la route qui va de Clavière jusqu’à Briançon. Ceci pour donner un signal clair aux fascistes et à la police, et en (...)

Migrations - sans-papiers

Un hiver de mobilisations à Lyon : chronique du mouvement d’occupation de l’université et de bâtiments vides

Depuis le Mardi 30 janvier le bâtiment A de Paris 8 est occupé pour prolonger le mouvement général contre les politiques migratoires racistes. À Lyon, un mouvement similaire d'occupation de l’université a eu lieu en novembre dernier et a abouti à l'ouverture d'un immeuble vide appartenant à la Métropole. Ce lieu appelé « Amphi Z » regroupe aujourd'hui près de 200 personnes. Parce que nos expériences nous rendent plus forts, une chronique récapitulative de ce mouvement de novembre à aujourd'hui vient d'être publiée sur Rebellyon.info.

Migrations - sans-papiers

Un automne lyonnais : synthèse et perspectives du mouvement d’occupation en soutien aux migrant·es

À Lyon, des étudiant·es, militant·es, enseignant·es ou retraité·es occupent ici une école ou un collège, là un bâtiment vide. Ces lieux permettent d’héberger les personnes que les pouvoirs publics laissent à la rue et d’organiser avec elles la lutte contre des politiques migratoires et de logement inhumaines. Après deux mois de lutte, un article de Rebellyon revient sur un mouvement qui a de l’avenir.

Migrations - sans-papiers

Defend Europe ou l’épilogue d’un naufrage

Communiqué de DEFEND MEDITERRANEA*, réseau antifasciste et solidaire méditerranéen contre l’expédition identitaire Defend Europe et l’Europe forteresse * Le réseau DEFEND MEDITERRANEA est composé de camarades antifascistes, antiracistes et solidaires de Méditerranée qui ont participé au blocage du navire C-Star à Suez puis à Chypre et qui l'ont empêché de faire escale en Crète, en Sicile puis en Tunisie.

Migrations - sans-papiers

L’accord Union Européenne-Libye qui se prépare relève du crime contre l’humanité !

Un an et demi après le sinistre accord Union européenne-Turquie qui a conduit à la multiplication de camps odieux et invivables en Grèce et en Turquie, les dirigeants du continent le plus riche de la planète s’apprêtent à recommencer en pire. Cette fois, c’est du côté africain que se poursuit le projet d’Europe forteresse, en collaboration avec le régime fantôche libyen et à l’initiative du président français, en échange de moyens militaires énormes et d’une somme d’argent qui pourrait être trois fois supérieure aux six milliards de dollars offerts au dictateur Erdogan en 2016.

Migrations - sans-papiers

La procédure d’asile en France : Quelques conseils pour se repérer et se débrouiller face à l’administration... / دليل عملي لطالبي اللجوء في فرنسا

Sachez que l’État français met tout en œuvre pour vous empêcher de rester sur son territoire. Ce guide est là pour vous aider à mieux comprendre la procédure d’asile en europe et en France, vous aider à faire valoir vos droits ou à passer entre les mailles du filets si ça craint pour vous. Version française et arabe...

Migrations - sans-papiers

Adoma remporte le marché PRAHDA et prépare l’après-CAO

Depuis l'expulsion de la jungle de Calais dans la semaine du 24 octobre 2016, plusieurs milliers de personnes ont été déplacées dans des centres d'accueil et d'orientation aux quatre coins de l'Hexagone. Ces structures temporaires sont vouées à fermer pour la plupart dans le courant de l'été. Le 28 septembre 2016, le ministère de l'Intérieur lançait donc un appel d'offre pour la création de 5351 nouvelles places d'hébergement de courte durée, afin de poursuivre la politique de dispersion et de contrôle des personnes migrantes. Cet appel d'offre vient d'être remporté par la société Adoma, acteur bien établi dans le domaine de la réinsertion et du contrôle social. C'est l'occasion d'un tour d'horizon pas très réjouissant des perspectives de l'après-CAO.

Migrations - sans-papiers

On achève bien les mineur·es isolé·es étranger·es

L'État français a un problème avec les mineur·es isolé·es étranger·es. Avant d'être des étranger·es, ce sont des mineur·es, à ce titre protégé·es par la Convention internationale des droits de l'enfant que la France a promulguée il y a maintenant 28 ans. Alors, pour faire de ces enfants des sans-papiers comme les autres, l'État n'hésite plus, depuis juillet dernier, à les enfermer dans des centres, les DDAEOMIE, où des éducateur·ices zélé·es ont pour mission de déclarer majeur·es au moins 80% d'entre elleux. Et pour cela, toutes les méthodes sont bonnes : interrogatoires, menaces, humiliations, comptage de dents, test osseux... Si bien que ces jeunes, qui ont survécu à l'enfer de la traversée, deviennent en France des candidat-es au suicide. Jean, 16 ans, originaire du Cameroun, a accepté de témoigner.

Migrations - sans-papiers

Camps de Calais évacué : place nette pour construire un Luna Park

« Heroic Land », c'est le nom ronflant d'un projet aussi débile que nuisible que la maire de Calais, la très droitière Natacha Bouchard, compte ouvrir dans 2 ans à 3 km de la « jungle », éradiquée cette semaine par la force. Montant du chantier : 275 millions d'euros ! Avec, en embuscade, un ex-nazillon, Yann Tran Long... Si Calais perd un camps de migrants, espérons qu'elle va hériter d'une belle ZAD toute neuve !

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 |

Suivre tous les articles "À lire ailleurs"