violences policières

Analyse et réflexion

La Gazette des confiné·es #15 - Occupations et Zad, économie vs écologie et locataires étranglés

Sous Macron, l'économie est reine et les promesses écologiques du vent. Ou du greenwashing pour les multinationales. Bien réelle, la répression s'abat sur les classes populaires et les luttes. Violences policières, Zad détruites, squats menacés... Dans les immeubles de New-York, Bologne et peut-être bientôt de Rennes ou Paris, les menaces d'expulsions locatives poussent à la solidarité. Se transformera-t-elle en mouvement politique ?

Infos locales

Meurtres et mensonges d’État : la police française a tué au moins 12 personnes durant le confinement

Durant ces 2 mois de confinement, si un certain nombre de violences policières ont pu être dénoncées grâce aux images et aux révoltes dans les quartiers populaires et mises en lumière dans les médias, les morts liées aux interventions de la police sont restées dans l'angle mort. Malgré un article publié le 20 avril sur cette situation, largement relayé et suivi de tribune, aucun média national n'a titré sur ces morts. À la fin de ce confinement, ce sont 12 personnes qui sont mortes à cause de la police. À ce rythme, personne ne peut continuer à parler de bavures isolées. Il s'agit de meurtres systémiques validés par l'État français. Le site Rebellyon.info a publié un recensement de ces violences commises par la police pendant le confinement.

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 146 |

Suivre tous les articles "violences policières"