Vintimille

À lire ailleurs

Vintimille 2 et 3 juillet : 400 personnes se battent pour passer la frontière

Des nouvelles de la frontière franco italienne àVintimille où le 2 juillet des centaines de migrant-e-s sont parti-e-s en manifestation spontanée vers la frontière pour la passer collectivement. Rapidement bloqué par les flics, le cortège s'est transformé en rassemblement bloquant la route. Compte-rendu des deux jours de blocage et de lutte à lire sur Marseille infos autonomes

À lire ailleurs

Nouvelles de la frontière à Vintimille : violences policières et administratives et résistance

28 avril un jeune homme qui tentait de passer la frontière entre Vintimille et Menton en suivant les rails chute de plus de 6 mètres. Il est entre la vie et la mort. La semaine précédente un autre jeune capturé par la police française à Menton a tellement été frappé qu'il a fallu l'hospitaliser. Selon de multiples témoignages les personnes interceptées à la frontières se prennent des coups de taser par les flics français et italiens. Les méthodes de torture (la gégène) utilisées par l'armée française contre les Vietnamiens puis contre les Algériens pendant les guerres de libération nationale semblent même revenir au goût du jour ! Quelques nouvelles de la guerre menée par les États européens contre les migrant-e-s sur le site Presidio permanente No Borders Ventimiglia https://noborders20miglia.noblogs.org/, sachant que face à cela un nouveau campement a vu le jour à la frontière à Vintimille, que des manifestations contre la frontière reprennent et que la solidarité avec les personnes dites migrantes continue de s'étendre.

À lire ailleurs

Pendant ce temps, à la frontière entre Menton et Vintimille, la ville où partager un repas avec des migrant-e-s est un délit

Depuis quelques semaines, la préfecture des Alpes-Maritimes revendique dans les médias une hausse des interpellations de migrants à la frontière franco-italienne, préfigurant donc de nièmes nouvelles mesures de renforcement des contrôles aux frontières. Dans la nuit du vendredi 15 au samedi 16 avril, 70 personnes dites migrantes ont été capturées à la frontière : 30 dans la montagne et 50 sur le bord de mer entre Vintimille et Menton. Présentées comme « des migrants ayant tenté de forcer la frontière », elles ont été remises à la police italienne qui, comme c'est le cas depuis l'an dernier et comme cela est rapporté dans de multiples témoignages, va sans doute les battre pour prendre leurs empreintes de force. A Vintimille, les autorités recommencent également à agiter l'épouvantail des migrant-e-s et des personnes solidaires qui viendraient troubler la douce quiétude de la riviera. Ce texte écrit par des personnes solidaires et publié sur le site noborders20miglia revient sur la situation en ce moment à Vintimille, la ville où partager un repas avec des personnes dites migrantes est un délit.

| 1 | 2 | 3 |

Suivre tous les articles "Vintimille"