Une

Analyse et réflexion

Crise du coronavirus : le capitalisme tue. Éradiquons-le !

Deux mois de confinement. Notre patience est à bout et la colère envers ce système s'en mêle. Travailleuses, chômeurs, galériennes et exploités, nous n'avons pas chômé pendant ces mois d'assignation à résidence généralisée. Nous avons compris que le capitalisme tue plus que le virus, que sous prétexte d'état d'urgence sanitaire des mesures autoritaires et procapitalistes sont là pour nous exploiter davantage et tenter de nous faire courber l'échine. Mais comme pendant les mois de lutte Gilets jaunes, nous ne lâcherons rien. Des solidarités sont possibles et nécessaires, notre rage prendra de nouvelles formes de lutte et nous ferons tout pour ne pas revenir à la « normalité » d'avant.

Analyse et réflexion

Verbatim chronologique des Témoignages sur le Tri validiste-capacitiste et âgiste de patientEs par manque de respirateurs et de lits

Suite à l'ignorance délibérée des nombreuses alertes sur l'élévation du risque pandémique, et la destruction méthodique de l'hôpital public, ayant entraîné de nombreuses fermetures de lits ces 20 dernières années, le gouvernement a poussé les soignants à effectuer un tri parmi celleux qui vivraient, et celleux auxquelles seraient refusés les soins thérapeutiques de réanimation, faute de lits et de respirateurs disponibles.

| 1 | ... | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | ... | 379 |

Suivre tous les articles "Une"