lutte des réfugié-e-s

Suivre tous les articles "lutte des réfugié-e-s"

Depuis juin 2015 et l’expulsion du camp de La Chapelle, réfugié-e-s et migrant-e-s subissent une répression particulièrement féroce de la part de la police, de la ville de Paris et de sa préfecture. Expulsion après expulsion, la rage grandit et la solidarité s’organise...
En 2016, les campements se sont reconstitués du coté de Stalingrad. Cette fois encore la police tente des expulsions.

Pour envoyer des infos, photos ou son, envoyez un mail à Paris Luttes Info
Pour les textes, appels, récits, etc. publiez directement sur le site

INFOS LOCALES

Infos locales > Répression - prisons

Dimanche 19 juin au CICP, solidarité avec les inculpés de la manif du 22 novembre

Dimanche 19 juin à partir de 16h30 au CICP, discussion et concert en solidarité avec des personnes inculpées suite à la manif de soutien aux migrant-e-s du 22 novembre, un Bastille-Répu qui s’est tenu malgré son interdiction et l’état d’urgence.
Discussion sur l’état d’urgence, la répression et les luttes en cours. Tables de presse, infos et musiques avec : Quartier Libre ( Ska Punk - Sedan ), L’1Consolable (Rap), Apeupresk (Approximativo Punk - Bagnoleuil), Les Prouters (Punk Rock - Banlieue) + Open Mic

Infos locales > Migrations - sans-papiers

Rafle aux bains-douches en attendant le camp tout confort de la ville de Paris

Tandis qu’Anne Hidalgo a annoncé la semaine dernière la création d’un camp de réfugiés « aux normes ONU » à Paris, 22 habitants du campement du jardin d’Éole dans le 18e arrondissement se sont fait arrêter le jeudi 2 juin alors qu’ils se rendaient aux douches municipales. La préfecture de police leur a notifié des obligations de quitter le territoire (OQTF).

Infos locales > Migrations - sans-papiers

Un dimanche avec « Bonjour vingt jours » aux audiences dites 35bis du TGI de Paris

Ce dimanche 20 mars, K, rencontré lors des campements de migrants et migrantes cet été était présenté devant la cour dite du 35bis au palais de justice de Paris. C’est-à-dire qu’un ou une juge dit de la liberté et de la détention (JLD) était chargé de décider si K pouvait être maintenu en rétention pour une période de 20 jours (renouvelable une fois, le maximum de la rétention étant de 45 jours) afin d’être expulsé, assigné à résidence en attendant d’être expulsé ou libéré pour vice de procédure.

| 1 | ... | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | ... | 26 |

ANALYSES ET RÉFLEXIONS SUR "lutte des réfugié-e-s"

Migrations - sans-papiers

Les migrations, le Capital et l’État

La crise de reproduction des rapports sociaux capitalistes et la « crise des réfugiés » La publication de cette brochure a pour but de contribuer à l’analyse et à la critique de la politique de l’UE et de l’État grec pour le contrôle et la gestion biopolitique des migrations d’un point de vue prolétarien.

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |

MéMOIRES SUR "lutte des réfugié-e-s"

Publiez !

Comment publier sur Paris-luttes.info ?

Paris-luttes.info est ouvert à la publication. La proposition d'article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail paris-luttes-infos chez riseup.net