loi travail

Tous les articles publiés traitant de la mobilisation contre la Loi El Khomri, également appelée « loi travail »

Pour envoyer vos infos, photos, son, textes, appels, récits, etc.
Analyse et réflexion

[Radio] Entre Macron et Mélenchon, les classes moyennes salariées

Les classes moyennes salariées peuvent parier sur un cheval néolibéral (Macron) ou un cheval altercapitaliste (Mélenchon), elles n’en sont pas moins globalement des défenseuses du capitalisme, du compromis capital-travail, de l’État et de sa classe politique, et cela alors même qu’elles se prétendent des représentants des classes populaires lorsqu’elles mènent leurs luttes soi-disant anticapitalistes (Occupy, Nuit Debout, etc.). Cette position structurellement contre-révolutionnaire n’est pas un effet du hasard, mais découle de leur rôle d’encadrement du prolétariat et du procès de production capitaliste, ce qui leur confère un sursalaire et une autorité, assurant leur fidélité au capital et son État en même temps que leur séparation d’avec l’ensemble du prolétariat. Loin de se contenter d’une dénonciation rituelle de l’interclassisme, cette émission vise à une analyse radicale des classes moyennes salariées et son rôle contre-révolutionnaire en tant que classe, mais dont des membres peuvent devenir révolutionnaires – avec Alain de Carbure.

À lire ailleurs

Sur le mouvement contre la loi travail, une lutte en turn-over

Dans la France post-fordiste, les luttes de grande ampleur étaient menées par les fonctionnaires, ou a minima conjointement avec eux. Après 1968, les mouvements sociaux finissent par s’inscrire dans le principe de grève par procuration : le public fait grève, le privé suit comme il peut. Cela durera jusqu’en 2010, quand les fonctionnaires abandonnent les rênes des mouvements ; c’est alors qu’un autre schéma s’esquisse. Texte tiré du site Swaggcocos.

Infos locales

Procès à venir pour l’incendie de la voiture de flics quai de Valmy

Du 19 au 22 septembre prochains, 9 personnes passeront en procès, accusées de l’attaque d’une voiture de flics quai de Valmy à Paris le 18 mai 2016. Deux attendent toujours en taule, dont l'une depuis maintenant plus d’un an, tandis que six autres sont sous contrôle judiciaire et que la dernière est encore recherchée. Mise à jour : Discussion publique le jeudi 14 septembre

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 125 |

Suivre tous les articles "loi travail"