liberté d’expression

À lire ailleurs

PS et préfet veulent la tête de « Nuit Debout Lannion »

À Paris, Manuel Valls utilise une troisième fois le 49.3 pour faire adopter définitivement la loi Travail, au mépris des positions passées de son parti sur cette disposition constitutionnelle comme sur la hiérarchie des normes. Dans les Côtes-d’Armor, les cadres du PS donnent des leçons de démocratie à « Nuit Debout Lannion » après son défilé carnavalesque et révolutionnaire du 14 juillet. Dans le rôle du gendarme dans Guignol, le préfet des Côtes-d’Armor, Pierre Lambert, qui compte interdire les manifestations du mouvement et assommer financièrement ses participants.

Analyse et réflexion

Le retour du bâillon

Mise à jour 29 juin: résultat de l'audience : Médias «libres», pour de bon. Une personne proche du site Iaata.info passe en procès fin juin. Communiqué rédigé et signé par divers journaux, revues et sites d’information indépendants. « J'abdique », a déclaré le parquet en ouverture d'un procès qui n'aura finalement pas eu lieu. Les accusateurs ont plié devant le travail conjoint des médias libres, leurs soutiens et les conclusions envoyées par la défense avant l'audience. Une belle déculottée pour des magistrats aussi impulsifs que vindicatifs, qui voulaient par cette attaque intimider celles et ceux qui protestent contre les violences policières et la mort de Rémi Fraisse. Cette tentative de procès aura au moins renforcé la solidarité envers les médias libres. Longue vie !

| 1 | 2 | 3 | 4 |

Suivre tous les articles "liberté d’expression"