insurrections

À lire ailleurs

Les révoltes se généralisent dans des territoires dominés par « l’état plurinational de Bolivie »

Alors que nous sommes en train de préparer la première date de grève du mouvement contre la Loi Travail, nous souhaiterions déjà préparer ses suites, c’est à dire l’organisation du blocage de l’économie. Pourtant, un certain néo-parti s’imagine déjà devenir une direction du mouvement social émergeant et tend à éviter toute les avancées réelles pour les réduire en calcul électoral. Il est intéressant de regarder ce qui se passe actuellement en Bolivie. Le blocage, c'est bloquer les flux (routes, nœuds logistiques, rails, etc.) avec tout ce qu'on peut, notamment des pierres et tout objet pouvant servir à une barricade de bric et de broc. On tient des barricades à plusieurs : des dizaines, des centaines, des milliers. C’est ce qui se fait couramment, c’est une méthode de lutte répandue. Enfin, les horreurs boliviennes du « socialisme du 21e siècle » nous mettent en garde contre le politique, ses méthodes et ses finalités, mais aussi sur les moyens de le dépasser, de les combattre. Extraits du site Le Pressoir

Analyse et réflexion

Se réserver pour Hambourg ? Encore un contre-sommet ?

Cette contribution se veut l'amorce d'une réflexion collective sur la pratique des contre-sommets et une réponse à « l'appel aux rendez-vous internationaux ». Elle affirme une autre voix que la position aujourd'hui hégémonique dans notre « milieu », qui semble oublier ses acquis en l'espace d'un mouvement social ; position qui nous paraît à plusieurs titres révélatrices de toutes les apories d'une pensée située entre sectarisme et prophétisme, rabâchant sans cesse les mêmes injonctions au vide, se satisfaisant d'une pseudo-récursivité de l'acte et semblant incapable de se remettre en cause.

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 |

Suivre tous les articles "insurrections"